Archives du blog

Et si le diable le permet

Titre : Et si le diable le permet
Cycle : Une étrange aventure de Sachem Blight & Oxiline
Auteur : Cédric Ferrand
Éditeur : Les Moutons Électriques
Date de publication : 2017 (mai)

Synopsis : 1930. Le monde se remet à peine de la pire crise financière de tous les temps. Les capitales paniquent encore à la moindre rumeur, les colonies sont paralysées par la peur… Même les riches ne dorment pas sereinement, c’est dire ! Heureusement pour lui, le très aventureux Sachem Blight travaille dans un domaine épargné par toute cette incertitude boursière : il parcourt le vaste monde pour secourir les filles et fils de bonne famille, cette brochette d’inconscients qui se jettent volontairement dans la gueule du loup sous le prétexte de vouloir goûter aux joies de vacances exotiques. Le commerce de Blight l’emmène sur tous les continents pour affronter la multitude de dangers auxquels ses clients se frottent lors de leurs tribulations. Et cette fois-ci, Sachem est appelé à la rescousse à Montréal, au Québec. Et manque de chance pour lui, son niveau de Français n’est pas à la hauteur de l’enquête qu’il doit mener. Pour la première fois de sa carrière, il va devoir composer avec une partenaire, en la personne d’Oxiline, sa demi-sœur qu’il connaît à peine.

T’as été smart, l’anglo, sur ce coup là. Et beau joueur, avec ça. Ça aurait pu faire vilain, mais t’as évité que ces cochons nous vargent dessus. J’taime bien, finalement !

Lire la suite

Zapping ciné juin 2017 (ter)

Silence on zappe !

Qu’est ce qu’il fait bon dans les salles de cinéma avec cette canicule ! Voilà de quoi vous rafraichir en y ajoutant du plaisir !

 

Ava

Ava

Ava va bientôt perdre la vue. Plutôt que de se morfondre, sa mère excentrique et légère l’embarque à la mer. Elle s’ouvre à la découverte de la sexualité avec un jeune marginalisé. Film cru, où soleil et ombre se télescopent comme pour prévenir Ava de l’imminence de son handicap. Une mise en scène inventive, une musique envoutante, une jeune révélation épatante (Noée Abita). Ava est un premier film lumineux, parfois onirique, pas forcément facile mais qui révèle aussi une bien belle réalisatrice.

Note 3.5

Lire la suite

Le Chant des épines, tome 2 : Le royaume éveillé

Titre : Le royaume éveillé
Cycle : Le chant des épines, tome 2
Auteur : Adrien Tomas
Éditeur : Mnémos
Date de publication : 2017 (mai)

Synopsis : Ils sont les héritiers des clans nordiques. Ils rêvent d’unifier et de pacifier leurs terres. Cet espoir se transformera-t-il en cauchemar ? Voici la geste des jeunes héritiers des clans du Nord et de leurs compagnons. Voici la geste des princes otages, de celles et ceux qui ont pour projet de rassembler les marches du Gel pour en faire leur royaume rêvé, puissant, sûr et juste, gouverné avec sagesse.

Il est de temps de cesser de vous comporter comme de petites pucelles effarouchées la nuit de leur première fois ! Je ne sais pas trop ce que vous espériez, mais moi, je ne suis pas venu pour pique-niquer et cueillir des pâquerettes ! On savait très bien qu’en arrivant ici, on tomberait sur des putains de barbares qui voudraient nous foutre leurs haches sur le coin de la gueule Alors quoi, vous avez passé toute la route à échanger des rodomontades sur qui embrocherait le plus de Sylnes, vous avez joué à qui avait la plus grosse et bavassé jusqu’à manquer de salive, mais maintenant qu’on est sur place, vous chiez dans vos frocs alors que les Sylnes sont même pas encore sur la plage ?

Lire la suite

Le Château des Etoiles, volume 3 : Les Chevaliers de Mars

Titre : Les Chevaliers de Mars
Série : Le Château des Etoiles, volume 3
Auteur : Alex Alice
Dessinateur: Alex Alice
Éditeur : Rue de Sèvres
Date de publication : 2017 (avril)

Synopsis : Séraphin et ses amis sont de retour sur Terre. Après avoir révélé au monde le secret du voyage spatial, ils ont trouvé refuge dans un manoir breton. Mais leur engin volant est désormais l’objet de toutes les convoitises ! Alors que le père de Séraphin est en voyage à Londres, le manoir est cerné par des brumes lourdes de menaces… Spectres, ou espions prêts à tout pour mettre la main sur le précieux engin ? Nouvelles machines, complots internationaux, têtes couronnées, expéditions au-delà de l’espace… La course à l’éther est lancée, et la paix sur Terre est désormais entre les mains de Séraphin et des Chevalier de Mars !

Quand vous contemplerez la planète Mars comme aucun homme avant vous, pensez à votre gloire. Vous l’aurez méritée.
Mais surtout, pensez à votre patrie. Pensez que vous fondez un empire… Un empire à travers les étoiles. Qui osera encore se dresser contre nous ?

Zapping ciné juin 2017 (bis)

Silence on zappe !

Voici quelques avis de cinéma, si le cœur vous en dit.

Lire la suite

Pluto, volume 1

Résultat de recherche d'images pour "pluto 1"

Titre : Pluto
Série : Pluto, volume 1
Auteur : Naoki Urasawa
Dessinateur: Naoki Urasawa
Éditeur : Kana (Kana Big)
Date de publication : 2010 (février)

Synopsis : Dans un monde futuriste où les robots vivent comme des humains, des crimes mystérieux se succèdent. Des robots et des chercheurs renommés sont assassinés dans des circonstances très étranges. Toutes les victimes sont retrouvées avec un ornement en forme de cornes sur leur tête. Gesicht, un inspecteur robot, est chargé de l’affaire. Il découvre que les victimes sont des vétérans du dernier conflit d’Asie centrale, et que les robots visés sont les sept robots les plus puissants de la planète, dont il fait lui-même partie ! L’inspecteur Gesicht part alors à la rencontre des personnes et robots menacés pour tenter de les protéger du danger.

Prendrez-vous un thé ? Vous êtes un robot vous aussi, et il s’agira juste de faire semblant de boire mais bon… A force de vivre comme des hommes, nous actualisons notre système en développant des perceptions de plus en plus humaines. Pourtant, nous n’avons pas encore compris quel était le plaisir de prendre le thé.

De prime abord, Pluto est un nom qui n’évoquera pas grand chose à qui que ce soit. Ce qui peut vous mettre la puce à l’oreille sont peut-être, plutôt (haha.), les noms qui figurent sur la couverture. Naoki Urasawa pour commencer, renommé pour Monster que j’ai déjà commencé à critiquer mais aussi et surtout Osamu Tezuka. Qui est-il ? Rien de moins que le créateur d’un petit robot dont tous, sans doute, avez déjà entendu parler : Astro le robot le plus fort du monde. Ce dernier auteur a rejoins le panthéon des auteurs de bande-dessinée depuis longtemps déjà, alors qu’est-ce donc que Pluto ? Il résulte de cette rencontre une relecture de l’univers d’Astro pour ses 50 ans par le maître incontesté du polar dans le manga. Un polar à la sauce science-fiction nettement plus sombre que les aventures du petit robot originel. La présente série est divisée en huit volumes, bien plus réduite donc que les autres séries d’Urasawa. Signalons, pour ceux qui oseraient douter de ses qualités, que Pluto a reçu le prix intergénérations au Festival d’Angoulême de 2011.

Pluto 1.1

Lire la suite

Grand siècle, tome 1 : L’académie de l’éther

Titre : L’académie de l’éther
Cycle : Grand siècle, tome 1
Auteur : Johan Héliot
Éditeur : Mnémos
Date de publication : 2017 (mai)

Synopsis : L’ambitieux lieutenant de frégate Baptiste Rochet présente au jeune Louis XIV une étrange météorite sphérique, rapportée de son dernier périple en mer. Médusé, le mathématicien et penseur Blaise Pascal y trouve alors une terrifiante source d’inspiration.
Ses découvertes bouleverseront à tout jamais le destin du Roi-Soleil et de son royaume.

L’inimitable voix de Paris se faisait déjà entendre partout dans la cité. Les cris des bêtes et ceux des hommes se mêlaient en un concert qui aurait heurté les oreilles d’Estienne quelques mois plus tôt. A présent, il s’amusait des envolées injurieuses de la populace, enrichissant son vocabulaire à l’occasion. Il se dégourdissait l’esprit, en somme, à la fréquentation des foules industrieuses, s’imprégnant de leurs jargons, assistant aux échanges comme aux algarades avec délectation.

Lire la suite

Le Château des Etoiles, volume 2 : 1869 – La Conquête de l’Espace

Titre : 1869 – La Conquête de l’espace
Série : Le Château des Etoiles, volume 2
Auteur : Alex Alice
Dessinateur: Alex Alice
Éditeur : Rue de Sèvres
Date de publication : 2015 (septembre)

Synopsis : Nos héros, qui ont échappé de justesse aux hommes de Bismarck en embarquant dans l’éthernef, voient le château s’éloigner sous leurs yeux au fil de leur montée dans le ciel. Les voici sur le point de prouver leur théorie, franchir le mur de l’éther et découvrir l’espace mystérieux et infini. Une avarie va faire de leur rêve le plus fou une réalité, les forçant à se poser sur la face cachée de la Lune. Si le père de Séraphin fera tout pour les ramener vivants sur Terre, le Roi semble caresser d’autres espoirs tandis que Séraphin, lui, veut en savoir plus sur la disparition de sa mère. La conquête de l’espace s’arrêtera-t-elle à ce premier vol ?

-Je ne reconnais rien du tout ! Où sont les frontières ?
-Dans nos têtes je suppose.
-Ah non ! Parle pour toi ! Je n’ai rien en commun avec un tyrolien ou un autrichien ! Tu as vu comment ils s’habillent ?

Un an après la parution du premier volume relié, paraissait enfin la suite des aventures de Séraphin qui lançaient en 1869 les premiers pas de la conquête spatiale. A la façon du précédent opus, les chapitres avaient préalablement été publiés sous forme de gazette, comme pour donner davantage de tangibilité au récit. A l’occasion de la sortie toute récente du premier volume du second cycle du Château des Etoiles, retour sur la conclusion du premier diptyque.

Lire la suite

Zapping ciné mai 2017 (ter)

Silence on zappe !

Un cinéma pour ce week-end ! Voici quelques avis, si le cœur vous en dit.

 

Adieu Mandalay 

Adieu Mandalay

Liangqing et Guo, deux jeunes Birmans, tentent une nouvelle vie à Bangkok, mais alors que Liangging veut régulariser sa situation, Guo n’est pas du même avis. Drame de l’immigration clandestine, quotidien de ces jeunes qui veulent travailler sans la crainte d’être dénoncé et/ou arrêté… : Midi Z réussit un film puissant, évitant toute la sensiblerie que le sujet pouvait laisser craindre. Son sens de la mise en scène fait merveille, les scènes dans l’usine filmées quasiment comme un documentaire renforcent la puissance du récit jusqu’à un dénouement qui vous laisse KO. Wu Ke-Xi en femme au caractère fort et indépendante est remarquable. A voir.

Note 3.5

 

Les fantômes d’Ismael

Les fantomes d'Ismael

Quelle déception ! Alors que les critiques presse déroulent le tapis rouge au dernier film d’Arnaud Desplechin, moi, humble et inconnu spectateur me demande bien pourquoi ? En effet pourquoi autant d’éloges à un réalisateur qui se regarde constamment le nombril, et ne nous montre que des personnages bien peu crédibles ? Desplechin nous conte deux histoires, celle d’Ismael et celle d’un film que lui-même tourne. Deux histoires croisées pour raconter la solitude, l’abandon, l’amour, la création, la souffrance de la création. Tout ça est recouvert d’un pseudo regard intellectualisé, (« forcément vous n’aimez pas car vous n’avez pas ma vue d’esprit »…). Franchement quel gâchis, AUCUNE empathie pour les personnages, dialogues insipides, histoire volontairement foutraque qui n’arrive jamais à nous émouvoir et à avoir un semblant d’intérêt. Desplechin veut mélanger les genres, pourquoi pas ! Encore faut-il un minimum de cohérence, et là, malheureusement, ça devient très vite navrant (voir la scène entre Amalric et Girardot). On est bien triste de voir deux grandes actrices tenter d’éviter le naufrage mais leurs personnages est à l’image du film, prétentieux et vain. Y a t’il encore un spectateur dans la salle ?

Note 1.5

 

Cinéma, mon amour

CINEMA MON AMOUR

Un documentaire touchant sur la foi d’un homme amoureux de cinéma et qui, tel un Don Quichotte contre les moulins à vent, tente de garder en vie la salle de cinéma qu’il dirige malgré une hausse incroyable des fermetures de salles en Roumanie. Alexander Belc filme ce formidable personnage engagé qu’est Victor Purice qui, à lui seul, rend ce documentaire intéressant et attachant.

Note 3.0

Zapping ciné mai 2017 (bis)

 

Quatre avis pour vos sorties ciné de ce weekend : bonnes séances !

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :