Archives du blog

Les aigles de Rome, tome 5

les-aigles-de-rome

Titre : Les aigles de Rome
Série : Les aigles de Rome, tome 5
Scénariste et dessinateur : Enrico Marini
Éditeur : Dargaud
Date de publication : 2016 (novembre)

Synopsis : Prêt à attaquer, le loup se tient parmi les Aigles de Rome. Qui d’entre eux se douterait qu’Arminius, en qui le général romain a toute confiance, est désormais devenu le chef de guerre des Germains ? Sa trahison a porté ses fruits : l’armée romaine est attaquée de tous côtés et Marcus, prisonnier, n’a jamais été aussi impuissant. Derrière ses barreaux, il ne peut ni combattre son ancien frère de sang ni protéger Priscilla et son fils… Enrico Marini signe ici des scènes de combat d’anthologie !

Note 4.0

Moi, je vois un énorme serpent qui pénètre sur nos terres pour semer la mort.
Il n’a pas peur et se croit invincible. Mais il ne connaît pas nos forêts et ça le rend faible. Cet insatiable serpent s’agrandira, s’allongera au cours de son chemin. Il sera tellement long qu’on pourra le couper en morceaux avant qu’il s’en rende compte.
À la fin, ce sera un jeu d’enfant de lui couper la tête.

Lire la suite

La petite encyclopédie du merveilleux

La petite encyclopédie du merveilleux

Titre : La petite encyclopédie du merveilleux
Auteur : Édouard Brasey
Éditeur : Le Pré-aux-clercs
Date de publication : 2015 (pour la nouvelle édition)

Synopsis : C’est à la découverte d’un fabuleux trésor, d’un extraordinaire patrimoine légendaire sauvegardé de siècle en siècle par les conteurs, les mythologues et les folkloristes que nous convie cette Petite Encyclopédie du Merveilleux. Les lecteurs passionnés de fantasy ou de fantastique y retrouveront les fées enchanteresses, les elfes musiciens, les sirènes sensuelles, les nains grinçants et les lutins malicieux des peuples de la lumière, voisinant avec les dragons, chimères, licornes et bêtes pharamines du bestiaire fabuleux ainsi qu’avec les démons, sorcières, vampires et loups-garous des peuples de l’ombre. Au total, plus de deux cent cinquante personnages, esprits ou animaux sont ici répertoriés avec leur description, leur origine géographique et mythologique, leurs mœurs et leur histoire.

Note 5.0

Rien n’existe qui n’ait au préalable été rêvé. (Ismaël Mérindol, Traité de faërie, 1466)

Lire la suite

L’empire barbare, tome 2 : Théodoric le Grand

L'empire barbare 2

Titre : Théodoric le Grand
Cycle : L’empire barbare
Auteur : Gary Jennings
Éditeur : Pocket
Date de publication : 2012

Synopsis : Ve siècle de notre ère. Thorn l’hermaphrodite est devenu l’homme de confiance de Théodoric, roi des Goths, qui revendique ses droits sur les territoires d’un Empire romain d’Occident vacillant. De retour d’une mission auprès de l’empereur Zénon à Constantinople, Thorn tombe aux mains de Strabo, le pire ennemi de Théodoric. Une violence inouïe se déchaîne alors pour la conquête du pouvoir. Confronté aux plus sombres et fascinantes rencontres de son existence, Thorn n’en poursuit pas moins ses recherches sur les origines de son peuple et combat fidèlement aux côtés de son roi. Ensemble, ils marchent sur Rome pour bâtir un nouvel empire unique dans l’Histoire : l’Empire barbare.

Note 3.0

Les Romains, les Huns ou n’importe quelle autre race d’hommes peuvent ravager une terre en long, en large et en travers. Ses diverses parcelles peuvent changer de maître de nombreuses fois. Le sol peut être irrigué de sang, jonché d’ossement, creusé de milliers de tombes, être couvert d’armures vouées à la rouille et à la pourriture… tout cela s’effacera et finira par disparaître en l’espace d’une simple vie humaine. Seule la terre ne change jamais. Un homme ne se doit d’être loyal qu’envers l’immuable terre dont il est issu, plutôt que d’obéir à ses dieux, ses rois ou à ses ancêtres.

Lire la suite

L’empire barbare, tome 1 : Thorn le prédateur

L'empire barbare 1

Titre : Thorn le prédateur
Cycle : L’empire barbare, tome 1
Auteur : Gary Jennings
Éditeur : Pocket
Date de publication : 2012

Synopsis : Ve siècle. Les hordes de Huns ont plongé l’Empire romain dans le déclin et le chaos.
Thorn, orphelin chassé des couvents et monastères ou il a grandi, parcourt l’empire à la recherche de ses origines, des vallées du Jura aux sombres forêts des Carpates et jusqu’à l’embouchure du Danube. Sa quête le mènera à Constantinople, au service du dernier héritier des Ostrogoths, Théodoric, l’ultime adversaire de Rome. Voici les mémoires de Thorn, celui qui dissimulait dans sa chair un secret qui le coupait du reste des hommes…

Note 4.0

C’est pourquoi, pour moi, toutes les religions se valent, toutes sont également valables ou absurdes, car toutes sont des mythes. Or, nul mythe ne peut prévaloir sur un autre, et ce sont les hommes qui les ont créés.

De Gary Jennings, j’avais déjà lu le formidable « Azteca », roman historique consacré à l’arrivée des conquistadors sur le nouveau Monde et à la chute de l’empire aztèque. Avec « L’empire barbare », c’est à l’effondrement d’une autre grande puissance que l’auteur nous invite à assister : celui de l’empire romain d’Occident.

Lire la suite

Trois oboles pour Charon

Trois oboles pour Charon

Titre : Trois oboles pour Charon
Auteur : Franck Ferric
Éditeur : Denoël (collection Lunes d’encre)
Date de publication : 2014 (novembre)

Synopsis : Pour avoir offensé les dieux et refusé d’endurer sa simple vie de mortel, Sisyphe est condamné à perpétuellement subir ce qu’il a cherché à fuir : l’absurdité de l’existence et les vicissitudes de l’Humanité. Rendu amnésique par les mauvais tours de Charon – le Passeur des Enfers qui lui refuse le repos –, Sisyphe traverse les âges du monde, auquel il ne comprend rien, fuyant la guerre qui finit toujours par le rattraper, tandis que les dieux s’effacent du ciel et que le sens même de sa malédiction disparaît avec eux.
Dans une ambiance proche du premier Highlander de Russell Mulcahy, Trois oboles pour Charon nous fait traverser l’Histoire, des racines mythologiques de l’Europe jusqu’à la fin du monde, en compagnie du seul mortel qui ait jamais dupé les dieux.

Note 3.5

Les dieux m’en veulent. Ils en veulent aux hommes qui, trop heureux ou trop amers, deviennent oublieux dans leurs prières. Mais, quoi qu’ils en pensent, je vais rester ici. Maintenant je suis vieux et je le dis : la ville est pour les filous. La mer pour les aventuriers. La route pour les brigands. Le champ est l’unique lieu décent pour l’homme honnête.

Lire la suite

Furor

livre-furor-363[1]

Titre : Furor
Auteur : Fabien Clavel
Éditeur : Nouveaux Millénaires
Date de publication : 2012

Synopsis : Des soldats romains, perdus dans la forêt de Teutobourg après la défaite du même nom, tombent sur une zone très étrange, où ils croisent des tribus de créatures humaines, mais monstrueuses. Même la végétation, à la fois différente et familière, semble se moquer d’eux. Et puis ils découvrent une construction pyramidale telle qu’’ils n’’en ont jamais vu. Les Égyptiens eux-mêmes seraient incapables d’’un tel travail de précision, et pour ce que les Romains en savent, ces derniers ne disposent pas d’’un matériau de construction aussi solide, aussi lisse, noir comme de l’’obsidienne… Et quel est cet étrange symbole apposé sur l’’édifice, ce cercle entouré de trois hélices ?

big_3

Le légat Caecina ne quitte pas son imperateur des yeux. Sans doute sait-il aussi quels secrets mystérieux cette forêt renferme. C’est ici que repose les mânes de l’Alouette, la Ve Légion, que les Sicambres, alliés des Tenctères et des Usipètes, ont massacrée jadis. Ils ont volé leur aigle, comble de l’humiliation. Plus tard, Drusus, le propre père de Germanicus, y a subi l’assaut des Marses révoltés. Et puis, honte suprême, il y a eu le désastre de Varus, dont le nom se murmure plutôt qu’il ne se dit, comme si l’on craignait que les Cherusques ne surgissent de nouveau des profondeurs des bois de Teutoburgium.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :