Archives du blog

Pline, tome 1 : L’Appel de Néron

Résultat de recherche d'images pour "pline 1 manga avis"

Titre : L’appel de Néron
Série : Pline, tome 1
Auteur : Mari Yamazaki et Tori Miki
Dessinateur : Mari Yamazaki et Tori Miki
Éditeur : Casterman
Date de publication : 2017 (janvier)

Synopsis : Pline était un naturaliste de la Rome antique dont la vie entière fut guidée par une imagination sans limite et un amour inconditionnel de la recherche. Son Histoire naturelle est une encyclopédie monumentale née d’une inextinguible soif de connaissance appliquée à l’ensemble des phénomènes se produisant sur notre planète. Aujourd’hui, nous ne disposons que de très peu de sources nous permettant de nous faire une idée de l’homme qu’était Pline, aussi devons-nous nous en remettre à notre imagination

Félix ! Celui qui fuit une occasion de s’instruire est la lie de l’humanité ! Nous venons d’assister à un phénomène fascinant qu’on ne voit que très rarement se produire à Rome ! Saisis-tu à quel point ce qui se passe devant tes yeux est extraordinaire ?!

Mari Yamazaki et Tori Miki furent les figures de proue du stand Casterman d’Angoulême de cette année avec la sortie en France de leur nouvelle série. Il paraît, en tout cas, parce que je ne les y ai pas croisés personnellement. D’autant que je dois bien avouer que je ne les connaissais pas vraiment. C’est au détour d’une émission de radio qui était consacrée à Mari Yamazaki que j’ai eu vent de la sortie de Pline. Mari Yamazaki n’est pourtant pas, loin de là, une débutante. Thermae Romae, son manga précédent, a connu un succès mondial. L’auteure elle-même est d’ailleurs tout à fait intéressante de par son parcours. Évidemment japonaise, la mangaka a passé une longue partie de sa vie en Italie, à Florence notamment pour étudier les beaux-arts. L’œuvre de Yamazaki est une véritable ode à l’Italie antique, et on le comprend mieux avec ce bagage culturel. Comme sur Thermae Romae, Tori Miki est venu lui apporter son concours.

Résultat de recherche d'images pour "pline 1 manga avis"

Lire la suite

Justice League Rebirth, tome 1 : Les Machines du Chaos

Titre : Les Machines du Chaos
Série : Justice League Rebirth, tome 1
Scénariste : Bryan Hitch
Dessinateurs : Bryan Hitch, Tony S.Daniel, Jesus Merino
Éditeur : Urban Comics
Date de publication : 2017 (juin)

Synopsis : A l’aube d’une nouvelle ère, les plus grands héros de la Terre restent unis contre l’adversité. Endeuillés par la perte de l’Homme d’Acier, ils continuent de défendre la planète de ses pires dangers. Et pour ce faire, la Ligue de Justice accueille trois nouveaux membres dans son équipe, incluant un certain… Superman! Mais qui est cet être venu d’un monde mort, et peut-on seulement lui faire confiance?

C’est ce qu’on appelle la pitié. Pars. Et dis à tous les autres moissonneurs, tes semblables, que ce monde est protégé.
Quoi qu’il vienne, nous serons là. Nous sommes la Ligue de Justice. Fuis!

Le précédent reboot de l’univers DC Comics avait confié les rênes de la Ligue de Justice à Geoff Johns. La série m’avait laissé de marbre. Un scénario qui m’avait alors semblé fourre-tout et capillotracté. Je suis par conséquent plus que dubitatif quant à la nouvelle mouture de la Justice League élaborée par Bryan Hitch à l’écriture et Tony S.Daniel et Jesus Merino à l’illustration. Malheureusement, comme aurait pu le laisser espérer le patronyme du second dessinateur, pas vraiment de miracle après la lecture de ce premier volume. Clairement, il s’agit d’un volume introductif.

Lire la suite

Zapping ciné mai 2017

,Silence on zappe !

Un petit tour vers les salles obscures ce week-end ? Voici quelques idées de films à voir (ou pas…).

Lire la suite

L’Adoption, tome 1 : Qinaya

Résultat de recherche d'images pour "l'adoption qinaya"

Titre : Qinaya
Série : L’Adoption, tome 1
Auteur : Zidrou
Dessinateur: Monin
Éditeur : Grand Angle
Date de publication : 4 mai 2016

Synopsis : Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.

-Tu aurais pu au moins lui donner un bisou !
-Un baiser de plus et elle nous faisait une overdose la petite.
-Tu avoueras quand même qu’elle est mignonne comme un coeur.
-On voit bien que tu n’as jamais vu de coeur de près ma chérie ! Parole de boucher !

Avec pas moins d’une demi-douzaine de BD publiées ces derniers mois, Zidrou fait sans conteste partie des scénaristes les plus prolifiques du moment. Devant une telle intensité de publication, on ne peut que légitimement se demander s’il est possible d’allier qualité et quantité. L’Adoption étant le premier ouvrage de Zidrou sur lequel je pose mes yeux, je ne peux juger de l’ensemble de son œuvre, mais cette découverte est de bon augure.

Lire la suite

Je suis vivant

Je suis vivant

Titre : Je suis vivant
Auteur : Kettly Mars
Éditeur : Gallimard (collection Littérature générale, Mercure de France)
Date de publication : 4 mai 2015

Synopsis : Suite aux chamboulements provoqués par le séisme de 2010 en Haïti, Alexandre, interné depuis de nombreuses années, ne peut plus être pris en charge par l’institution qui le garde. En deux jours, sa famille doit s’organiser pour l’accueillir. Éliane, la matriarche infatigable, réunit ses enfants et met tout ce petit monde en ordre de bataille pour installer parmi eux ce fils depuis longtemps absent, quasi inconnu pour certains…
Alexandre va donc réapprendre à vivre avec sa famille, et réciproquement. Sa présence va bouleverser la vie de chacun, agir comme un révélateur sur ses frères, sœurs, oncles, tantes, cousins et cousines et faire remonter à la surface des souvenirs heureux ou amers, et des émotions enfouies… Même les domestiques de cette grande famille ne seront pas épargnés par le vent nouveau qui souffle sur la maisonnée.

Note 3.5

Elle n’est pas juste, cette chienne de vie… mais nous n’en avons qu’une et il faut la vivre avec ses douleurs.

%d blogueurs aiment cette page :