Archives du blog

Wonder Woman Rebirth, tome 1 : Année Un

Résultat de recherche d'images pour "wonder woman rebirth urban"

Titre : Année Un
Série : Wonder Woman Rebirth, tome 1
Auteur : Greg Rucka
Dessinateur : Nicola Scott
Éditeur : Urban Comics
Date de publication : 2017 (juin)

Synopsis : Il y a cinq ans, le monde a découvert les premiers super-héros avec Batman et Superman, mais rien ne les préparait à l’arrivée de Diana, la princesse amazone de Themyscira ! Ayant accompagné l’agent de l’A.R.G.U.S. Steve Trevor dans ce qu’elle appelle « le monde des hommes », elle se voit attribuée le pseudonyme de Wonder Woman et rencontre ses premiers ennemis

Le lieutenant commandant Michaelis a partagé votre debriefing, il a parlé d’une île de femmes sorties d’un film de gladiateurs dotées d’une technologie qu’on verrait dans une série de science-fiction

Ce n’est un secret pour personne, Wonder Woman est actuellement plus sous le feu des projecteurs que jamais avec la sortie du film éponyme, nouvelle étape dans le DC Comics Cinematographic Universe. Le choix de rebooter à nouveau l’univers DC avec le calendrier des sorties cinéma de la firme n’est évidemment pas une coïncidence. Mais n’y a-t-il pas un risque à vouloir trop en faire en même temps ? J’ai l’avantage de me lancer dans Wonder Woman avec un oeil profane. Je ne me suis que très rarement frotté aux aventures de la princesse des Amazones. C’est ainsi l’occasion de s’assurer que Rebirth s’adresse autant aux débutants qu’aux lecteurs chevronnés. On peut le dire tout de go, Wonder Woman est de ce point de vue une réussite. Nul besoin de connaître la mythologie façon DC, pas plus que la mythologie grecque d’ailleurs.

Lire la suite

Repose-toi sur moi

Repose-toi sur moi

Titre : Repose-toi sur moi
Auteur : Serge Joncour
Éditeur : Flammarion / J’ai Lu
Date de publication : 2016 / 2017
Récompenses : Prix Interallié 2016 ; Meilleur livre français 2016 pour le magazine « Lire »

Synopsis : Aurore est une styliste reconnue et Ludovic un agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes. Ils n’ont rien en commun si ce n’est un curieux problème : des corbeaux ont élu domicile dans la cour de leur immeuble parisien. Elle en a une peur bleue, alors que son inflammable voisin saurait, lui, comment s’en débarrasser. Pour cette jeune femme, qui tout à la fois l’intimide et le rebute, il va les tuer. Ce premier pas les conduira sur un chemin périlleux qui, de la complicité à l’égarement amoureux, les éloignera peu à peu de leur raisonnable quotidien.de la société où, finalement, aimer semble être la dernière façon de résister.

Note 3.5

Aux premiers moments d’une histoire, l’idée de l’autre obsède, on y pense tout le temps, ce qu’on a vécu avant n’existe plus, le passé est cette chose insignifiante et prodigieuse qui s’est contentée de nous amener là, comme si vivre n’avait servi qu’à ça, à ce besoin de retrouver l’autre.

Zapping ciné juin 2017 (bis)

Silence on zappe !

Voici quelques avis de cinéma, si le cœur vous en dit.

Lire la suite

Zapping ciné juin 2017

Silence on zappe !

Quelques idées ciné pour ce week-end de la Pentecôte… où il est beaucoup question d’amants… (l’été sera t-il chaud ?)

Lire la suite

Elric, tome 2 : Stormbringer

Titre : Stormbringer
Série : Elric, tome 2
Scénaristes : Julien Blondel et Jean-Luc Cano
Dessinateurs : Didier Poli, Robin Recht et Julien Telo
Éditeur : Glénat
Date de publication : 2014 (septembre)

Synopsis : Yyrkoon s’est enfui de Melniboné emmenant avec lui Cymoril, la promise de l’Empereur. Elric, de son côté, met tout en œuvre pour la retrouver et apprend qu’elle est retenue dans les ruines de Dhoz Kham, au cœur des Jeunes Royaumes. Avec une petite troupe et la bénédiction de Straasha, le Seigneur des Mers, Elric part affronter son cousin félon…

Tes nouvelles alliances nous effraient, Prince-Dragon. Le sang du chaos coule dans tes veines désormais.

Lire la suite

Zapping ciné mai 2017 (ter)

Silence on zappe !

Un cinéma pour ce week-end ! Voici quelques avis, si le cœur vous en dit.

 

Adieu Mandalay 

Adieu Mandalay

Liangqing et Guo, deux jeunes Birmans, tentent une nouvelle vie à Bangkok, mais alors que Liangging veut régulariser sa situation, Guo n’est pas du même avis. Drame de l’immigration clandestine, quotidien de ces jeunes qui veulent travailler sans la crainte d’être dénoncé et/ou arrêté… : Midi Z réussit un film puissant, évitant toute la sensiblerie que le sujet pouvait laisser craindre. Son sens de la mise en scène fait merveille, les scènes dans l’usine filmées quasiment comme un documentaire renforcent la puissance du récit jusqu’à un dénouement qui vous laisse KO. Wu Ke-Xi en femme au caractère fort et indépendante est remarquable. A voir.

Note 3.5

 

Les fantômes d’Ismael

Les fantomes d'Ismael

Quelle déception ! Alors que les critiques presse déroulent le tapis rouge au dernier film d’Arnaud Desplechin, moi, humble et inconnu spectateur me demande bien pourquoi ? En effet pourquoi autant d’éloges à un réalisateur qui se regarde constamment le nombril, et ne nous montre que des personnages bien peu crédibles ? Desplechin nous conte deux histoires, celle d’Ismael et celle d’un film que lui-même tourne. Deux histoires croisées pour raconter la solitude, l’abandon, l’amour, la création, la souffrance de la création. Tout ça est recouvert d’un pseudo regard intellectualisé, (« forcément vous n’aimez pas car vous n’avez pas ma vue d’esprit »…). Franchement quel gâchis, AUCUNE empathie pour les personnages, dialogues insipides, histoire volontairement foutraque qui n’arrive jamais à nous émouvoir et à avoir un semblant d’intérêt. Desplechin veut mélanger les genres, pourquoi pas ! Encore faut-il un minimum de cohérence, et là, malheureusement, ça devient très vite navrant (voir la scène entre Amalric et Girardot). On est bien triste de voir deux grandes actrices tenter d’éviter le naufrage mais leurs personnages est à l’image du film, prétentieux et vain. Y a t’il encore un spectateur dans la salle ?

Note 1.5

 

Cinéma, mon amour

CINEMA MON AMOUR

Un documentaire touchant sur la foi d’un homme amoureux de cinéma et qui, tel un Don Quichotte contre les moulins à vent, tente de garder en vie la salle de cinéma qu’il dirige malgré une hausse incroyable des fermetures de salles en Roumanie. Alexander Belc filme ce formidable personnage engagé qu’est Victor Purice qui, à lui seul, rend ce documentaire intéressant et attachant.

Note 3.0

Saga, tome 7

Titre : Saga, tome 7
Série : Saga, tome 7
Scénariste : Brian K. Vaughan
Dessinatrice : Fiona Staples
Éditeur : Urban Comics (Urban Indies) [fiche officielle]
Date de publication : 19 mai 2017 (2016 en VO chez Image Comics)

Synopsis : Pour la première fois depuis longtemps, Alana, Marko et Hazel sont de nouveau réunis. À leurs côtés, le prince Robot cherche désespérément son fils, retenu par le Testament, et Petrichor, tout juste évadé des geôles de la Révolution, espère débuter une vie nouvelle loin des préjugés. En attendant, une panne de carburant contraint la petite équipe à se poser d’urgence sur la planète Phang, un territoire en pleine guerre civile.
Contient : Saga #37-42.

[Prince Robot :] Comme disait ma mère : « Les gosses, quelle plaie. »
[Izabel :] Sauf ton respect, la Reine Robot m’a l’air d’une connasse.
[Prince Robot :] Un jugement passible de mort mais juste.

Et on est reparti pour une nouvelle aventure dans la série Saga, de Fiona Staples et Brian K. Vaughan !

Lire la suite

La chanson d’Arbonne

Titre : La chanson d’Arbonne
Auteur : Guy Gavriel Kay
Éditeur : L’Atalante
Date de publication : 1993

Synopsis : « Jusqu’à ce que meure le soleil et que tombent les lunes, l’Arbonne et le Gorhaut ne vivront pas en harmonie côte à côte. » Gouvernée par une femme, minée par la rivalité sanglante de ses deux seigneurs les plus puissants, l’Arbonne n’est-elle pas une proie tentante pour une guerre de conquête et de croisade du Gorhaut, d’autant – ignominie ! – qu’on y vénère une déesse ? Mais c’est en Arbonne que Blaise du Gorhaut s’est engagé comme mercenaire au service d’un baronnet, après avoir fui son pays et son père.Qui est-il, ce Blaise du Nord, et quel destin l’attend qu’il ignore lui-même ? Seule le sait peut-être Béatrice, la grande prêtresse aveugle de Rian au hibou sur l’épaule. La Chanson d’Arbone est une fantasy magistrale et envoûtante dans un monde parallèle à la Provence médiévale.


 

Le temps des homme était venu, se dit-elle avec amertume. L’ironie éclatait. L’Arbonne allait être détruite à cause de ses femmes, à cause des symboles et de la musique de la Cour d’amour et des modèles de grâce établis par des femmes comme Cygne et Ariane, parce qu’elle était présentement gouvernée par une femme. Et maintenant que la ruine fondait sur le pays sous la forme d’une armée et d’épées, de haches et de brandons, maintenant que les images de viols et de brasiers allaient danser derrière les paupières closes de toutes les femmes arabonnaises, c’était en fin de compte par les hommes qu’il fallait qu’il fût sauvé.

Lire la suite

Tokyo Ghost, tome 2 : Enfer Digital

Résultat de recherche d'images pour "tokyo ghost 2"

Titre : Enfer Digital
Série : Tokyo Ghost, tome 2
Auteur : Rick Remender
Dessinateur: Sean Murphy
Éditeur : Urban Indies
Date de publication : 21 avril 2017

Synopsis : Nichés en plein coeur des Jardins Préservés de Tokyo, Led Dent et Debbie Decay n’ont pas pu échapper longtemps à l’enfer technologique instauré par Flak Corporation. Le pirate Davey Trauma a pris le contrôle de l’esprit et du corps de Dent, qu’il pousse désormais à tuer et à détruire tout ce qui peut se trouver sur ton passage. La ville de Tokyo a été la première à en payer le prix…

C’est mon histoire, Davey, tu comprends ? C’est moi qui compte, les autres c’est des merdes… qui complotent contre ma grandeur. Ils veulent que j’échoue.

L’Eden de la Tokyo préservée des ravages de la technologie n’est plus. Led Dent et Debbie Decay avaient espéré trouver là un refuge, une bulle « zéro tech » qui sauverait Led et permettrait aux deux héros de se retrouver. Tout cela s’est malheureusement terminé dans le sang. Led Dent est de retour dans l’archipel de Los Angeles où il a repris son occupation d’agent au service du consortium Flak, qui règne en maître sur cette société où le bon peuple se shoot au divertissement, aux jeux et au porno pour fuir la désolante réalité. L’on retrouve ainsi Led en plein boulot, dans une scène digne des meilleurs apparitions du Joker de Batman pour ouvrir le récit. Des dirigeants de Flak ont été enlevés par un groupuscule terroriste qui réclame des droits équivalents à ceux des plus riches. L’affaire réglée, Flak finit de mettre au point son nouveau plan : quitter le dépotoir qu’est devenu Los Angeles pour s’installer sans sa nouvelle ville Casino. Toutefois, un étrange fantôme semble décider à contrecarrer tant les plans de Flak que le travail de Led Dent.

Résultat de recherche d'images pour "tokyo ghost volume 2"

Lire la suite

Tokyo Ghost, tome 1 : Eden Atomique

Résultat de recherche d'images pour "tokyo ghost 1"

Titre : Eden Atomique
Série : Tokyo Ghost, tome 1
Auteur : Rick Remender
Dessinateur : Sean Murphy
Coloriste : Matt Hollingsworth
Éditeur : Urban Comics (collecyion Indies)
Date de publication : 27 mai 2016

Synopsis : L’archipel de Los Angeles, 2089. L’Humanité est devenue totalement accro à la technologie. Créer le buzz est désormais l’unique motivation d’une population tenue dans une dépendance virtuelle et asservie par un gouvernement ouvertement criminel. Et vers les criminels se tournent-ils lorsqu’ils doivent faire appliquer leur loi ? Led Dent et Debbie Decay sont le bras armé de ce pouvoir corrompue et leur prochaine mission les emmènera en plein coeur des Jardins Préservés de Tokyo, bien au-delà de l’influence de leurs commanditaires.

Résultat de recherche d'images pour "tokyo ghost 1"

Alors que la vie humaine est devenue inutile, je la valorise. Chaque émission regardée est un achat. Ces achats font avancer l’industrie et créent des emplois. La consommation donne un sens à la vie humaine!

Au crépuscule du XXIème siècle, il ne reste guère plus que les décombres de la ville de Los Angeles, réduite à quelques îles. Sa population, à vrai dire, n’a pas tellement meilleure allure. Plus que jamais la société est clivée entre les pauvres des bas-fonds, qui se livrent au cannibalisme tant la faim sévit, et les riches vautrés dans le luxe. Tous ces êtres humains pourtant ont un point commun: ils vivent dans une société du divertissement perpétuel en recevant directement au cerveau, par le biais de nanotechnologies, internet, télévision, jeux. Ce flot continue d’informations et d’images est devenue une addiction. La quasi totalité de la population ne voit plus le monde que par écran interposé. Ou bien, au contraire, il peut aussi s’agir de ne plus voir le monde tel qu’il est devenu, de le fuir.

Résultat de recherche d'images pour "tokyo ghost 1"

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :