Archives du blog

Zapping ciné juin 2017 (bis)

Silence on zappe !

Voici quelques avis de cinéma, si le cœur vous en dit.

Lire la suite

Ceux qui ne dormaient pas : Journal, 1944-1946

images

Titre : Ceux qui ne dormaient pas : Journal, 1944-1946
Auteur : Jacqueline Mesnil-Amar
Éditeur : Éditions de Minuit / Éditions Stock / Le livre de Poche
Date de publication : 1957 / 2009 / 2010

Synopsis : Ce livre est le journal intime tenu par l’’auteur (1909-1987) depuis l’arrestation par la Gestapo de son mari, résistant juif, jusqu’à l’’évasion de celui-ci du wagon qui l’emmenait, lui et ses camarades, à Auschwitz ; autrement dit du 18 juillet au 24 août 1944. Elle confie à son journal ses inquiétudes d’’abord, l’’amour immense qui la lie à son mari pour qui elle craint les tortures et la mort ; mais elle raconte aussi le quotidien d’une femme de la bourgeoisie juive française, très assimilée, très cultivée, dont l’’enfance s’est déroulée dans les beaux quartiers de Paris et qui découvre avec la guerre qu’être française juive ce n’est pas tout à fait la même chose qu’’être française non-juive.

Note 4.0

A-t-il bu ? A-t-il mangé ? Dort-il un peu pendant ces longues nuits fiévreuses de prison ? Va-t-on le… maltraiter ? Il y a des gens qui racontent ce qu’on leur fait, et comment on les reconduit dans leur cellule, dans quel état, dans quel état…

Zapping ciné avril 2017 (ter)

Silence on zappe !

Si vous ne partez pas vous ressourcer entre ce deuxième tour présidentiel rude pour nos nerfs, évadez-vous au cinéma ! Voici quelques avis de votre serviteur.

 

Les initiés

Les initiés

Un sujet tabou, l’homosexualité en Afrique du Sud, est le fil conducteur de ce premier film. Une réflexion aussi sur la place de l’homme dans une société qui refuse toute autre sexualité que celle d’être hétéro. Trengove filme les rapports au plus près des corps avec une forme de brutalité comme si, malgré leur désir, l’acte se devait d’être viril, sans la moindre tendresse. Remarquablement dirigé, « Les initiés » propose une réflexion intéressante sur la place des homosexuels dans une société repliée sur la « normalité » hétéro. Jusqu’à une fin violente et radicale. Après « Moonlight » un nouveau film fort et prenant.

Note 3.5

 

Lire la suite

Les trois fantômes de Tesla, tome 1 : Le mystère chtokavien

Titre : Le mystère chtokavien
Série : Les trois fantômes de Tesla, tome 1
Scénariste : Richard Marazano
Dessinateur : Guilhem Bec
Éditeur : Le Lombard [fiche officielle]
Date de publication : août 2016

Synopsis : « Rumeurs de débarquement de sous-marins allemands sur la côte est… Mystérieuses apparitions, et disparitions, sur les bords de l’East River… Mise sous tutelle des laboratoires d’Edison par le FBI… Expérimentations de terribles armes secrètes par les forces japonaises dans le Pacifique… Pour celui qui sait voir au-delà des apparences de calme trompeur, tout démontre que New York sera bientôt plongée au cœur des événements qui ravagent aujourd’hui le reste du monde…
Et nous sommes toujours sans nouvelles de Nikola Tesla, probablement le seul savant dont l’originalité et les inventions géniales sont susceptibles de nous fournir une aide décisive dans cette guerre destructrice !
New York, un été 1942…
Une enquête de T.S. Billing, notre reporter du Daily Worker
Au même moment, le jeune Travis emménage avec sa mère dans un hôtel meublé de Manhattan. Il ne sait pas encore que son énigmatique voisin de palier va l’entraîner dans une aventure aux ramifications scientifiques terribles et galvanisantes…

Aucun savant digne de ce nom ne devrait mettre ses inventions au service de la guerre.

Un, deux, trois : lumière ! Alors que la Deuxième Guerre mondiale fait rage en Europe comme en Afrique et en Asie-Pacifique, la ville de New York est en proie à d’intenses rumeurs sur le devenir des inventions potentiellement destructrices de Nikola Tesla. Or, plusieurs années après la mort de son collègue et concurrent Thomas Edison, celui-ci est introuvable et fait craindre le pire sur le devenir de son savoir.

Lire la suite

Le dernier des nôtres

le-dernier-des-notres

Titre : Le dernier des nôtres
Auteur : Adelaïde de Clermont-Tonnerre
Éditeur : Grasset
Date de publication : 17 août 2016
Récompenses : Grand Prix de l’Académie française

Synopsis : Manhattan, 1969 : un homme rencontre une femme. Dresde, 1945 : sous un déluge de bombes, une mère agonise en accouchant d’un petit garçon. Adélaïde de Clermont Tonnerre nous fait traverser ces continents et ces époques que tout oppose : des montagnes autrichiennes au désert de Los Alamos, des plaines glacées de Pologne aux fêtes new-yorkaises, de la tragédie d’un monde finissant à l’énergie d’un monde naissant… Deux frères ennemis, deux femmes liées par une amitié indéfectible, deux jeunes gens emportés par un amour impossible sont les héros de ce roman tendu comme une tragédie, haletant comme une saga. Vous ne dormirez plus avant de découvrir qui est vraiment « le dernier des nôtres ».

Note 2.0

Il est facile de trouver la solution quand les années ont passé, mais c’est dans le brouillard du présent que les décisions se prennent.

Le Rapport de Brodeck, tome 2/2 : L’Indicible

Le Rapport Brodeck 2 L'Indicible

Titre : L’Indicible
Série : Le Rapport de Brodeck, tome 2/2
Auteur : Manu Larcenet
Éditeur : Dargaud [fiche officielle]
Date de publication : 17 juin 2016

Synopsis : Manu Larcenet se confronte à une adaptation, celle du chef-d’oeuvre de Philippe Claudel, Le Rapport de Brodeck. Mais lorsque l’auteur de Blast et du Combat ordinaire s’empare du texte, c’est pour le faire sien, et lui donner une nouvelle vie éclatante, sombre et tragique. Des pages d’une beauté stupéfiante, magnifiant la nature sauvage et la confrontant à la petitesse des hommes, une plongée dans les abîmes, servie par un noir et blanc sublime et violent. Un très grand livre.

Note 4.5
 
Coup de coeur

Ne vous excusez pas, je sais que raconter peut être un remède sûr.

Après un premier tome très introductif et porté sur le mystère planant, l’adaptation dessinée du Rapport de Brock par Manu Larcenet se conclue finalement de belle façon.

Lire la suite

Jamais je n’aurai 20 ans

jamais-je-naurai-20-ans

Titre : Jamais je n’aurai 20 ans
Scénariste et dessinateur : Jaime Martin
Éditeur : Aire Libre
Date de publication : 2016 (septembre)

Synopsis : 18 juillet 1936 : le jeune gouvernement espagnol des républicains, issu de l’alliance des partis de gauche, est renversé par les troupes du général Franco, plongeant le pays dans trois années de guerre civile puis presque quarante de dictature répressive.
Pour Isabel, courageuse couturière, ce sera également le début d’une vie nouvelle, faite de lutte et de résistance. Proche du syndicat anarchiste CNT qu’elle a rejoint quelques mois auparavant, elle va devoir prendre la fuite au côté de son futur mari, Jaime, l’un des leaders de leur cellule locale.
Après « Les guerres silencieuses », au sein desquelles Jaime Martin se penchait sur la jeunesse de son père au cœur de la décolonisation espagnole, c’est maintenant à la jeunesse de ses grands-parents qu’il dédie ce dense roman graphique.

Note 4.0

Nous n’avions eu besoin de rien dire. A cet instant nous avons compris que la guerre était perdue. Que les démocraties nous avaient abandonnés, que le capitalisme s’était allié au fascisme parce que ce sont deux faces d’une même pièce.

Lire la suite

L’homme qui mit fin à l’histoire

lhomme-qui-mit-fin-a-lhistoire

Titre : L’homme qui mit fin à l’histoire
Auteur : Ken Liu
Éditeur : Le Bélial’ (collection Une heure -lumière)
Date de publication : 2016 (août)

Synopsis : Deux scientifiques mettent au point un procédé révolutionnaire permettant de retourner dans le passé. Une seule et unique fois par période visitée, pour une seule et unique personne, et sans aucune possibilité pour l’observateur d’interférer avec l’objet de son observation. Une révolution qui promet la vérité sur les périodes les plus obscures de l’histoire humaine. Plus de mensonges. Plus de secrets d’État. Créée en 1932 sous mandat impérial japonais, dirigée par le général Shiro Ishii, l’Unité 731 se livra à l’expérimentation humaine à grande échelle dans la province chinoise du Mandchoukouo, entre 1936 et 1945, provoquant la mort de près d’un demi-million de personnes… L’Unité 731, à peine reconnue par le gouvernement japonais en 2002, passée sous silence par les forces d’occupation américaines pendant des années, est la première cible de cette invention révolutionnaire. La vérité à tout prix. Quitte à mettre fin à l’Histoire.

Note 4.5

Le fait que nous ne détenions jamais un savoir total idéal, ne nous absout en rien du devoir moral qui nous incombe de prononcer un jugement et de prendre position à l’encontre du mal.

Lire la suite

Rêve de fer

reve-de-fer

Titre : Rêve de fer (The Iron Dream)
Auteur : Norman Spinrad
Éditeur : Folio SF [fiche officielle]
Date de publication : 2 février 2006 (1973 pour la 1ère édition en VF, 1972 en VO)

Synopsis : Et si, écœuré par la défaite allemande en 1918, Adolf Hitler avait émigré aux États-Unis ? S’il s’était découvert une vocation d’écrivain de science-fiction ? S’il avait rêvé de devenir le maître du monde et s’était inspiré de ses fantasmes racistes et belliqueux pour écrire Le Seigneur du Svastika, un roman couronné par de prestigieux prix littéraires ?
Étonnante uchronie et terrifiante parodie, Rêve de fer est une dénonciation sans appel et sans ambiguïté du nazisme.

Note 4.0
 
Coup de coeur

Mais alors même que l’esprit du Dominateur se tendait pour saper sa volonté, Feric, du fond de sa longue expérience, décela une sensation agréable et lénifiante : un Dom tentait de le prendre dans ses filets. Il attisa résolument le feu de sa formidable volonté avec la torche de la juste haine qu’il vouait à ces créatures sans âme, qui projetaient de substituer à la suprématie des hommes purs leur règne grossier, leur émotion la plus élevée étant le désir d’exterminer leurs supérieurs génétiques, et leur seul but de transformer la Terre à l’image de leur solide bauge.

Ce n’est pas évident d’entrer dans la bibliographie de Norman Spinrad : entre ses fables « sex et rock’n’roll » et ses récits d’anticipation sociale, il n’y a pas forcément d’œuvre emblématique à laquelle s’accrocher en premier lieu. Étrangement, c’est ce qui semble être un de ses romans les plus atypiques qui m’a attiré, car Rêve de fer a été écrit en 1972, alors que l’auteur était en plein dans une phase transitoire, cela est réexpliqué dans la préface rédigée par un certain Roland C. Wagner (qui nous dévoile quasiment tout au passage).

Lire la suite

Les Enfants de la chance

les-enfants-de-la-chance

Titre : Les Enfants de la chance
Scénario : Malik Chibane
Réalisateur : Malik Chibane
Acteurs principaux : Matteo Perez, Philippe Torreton, Pauline Cheviller, Mathias Mlekuz, Antoine Gouy, Anne Charrier, Néo Rouleau, Maxence Seva, Eliott Lobrot, Baptiste Uhl, Ange Lanfranchi, Jaouen Gouevic

Synopsis : Juillet 1942. Emmené à l’hôpital de Garches pour une jambe cassée, Maurice Gutman, 12 ans, évite de justesse la rafle qui va emporter sa famille. À l’hôpital, le docteur Daviel lui diagnostique une tuberculose et lui impose un long traitement. Et si cela n’était qu’une ruse pour éviter à Maurice d’être déporté ? Maurice et huit autres jeunes pensionnaires vont vivre, avec le personnel hospitalier, une expérience inoubliable, faite de preuves d’amitié, de solidarité et de courage extraordinaire. Ce sont les enfants de la chance et leur histoire est vraie.

Note 1.5

On est des grands maintenant, on veut savoir.

%d blogueurs aiment cette page :