Archives du blog

Frantz

frantz

Titre : Frantz
Scénario : François Ozon (avec la collaboration de Philippe Piazzo)  librement inspiré du film d’Ernst Lubitsch « Broken Lullaby » en 1932
Réalisateur : Pierre Niney, Paula Beer,Ernst Stötzner, Marie Gruber, Johann Von Bülow, Anton Von Lucke, Cyrielle Clair, Alice De Lencquesaing
Date de sortie française : 7 septembre 2016

Synopsis : Au lendemain de la guerre 14-18, dans une petite ville allemande, Anna se rend tous les jours sur la tombe de son fiancé, Frantz, mort sur le front en France. Mais ce jour-là, un jeune Français, Adrien, est venu se recueillir sur la tombe de son ami allemand. Cette présence à la suite de la défaite allemande va provoquer des réactions passionnelles dans la ville.

Note 4.0

-Depuis deux jours, il vient sur la tombe de Frantz.

-Peut-être un ami français d’avant guerre.

Modigliani : Prince de la bohème

Modigliani

Titre : Modigliani : Prince de la bohème
Scénariste : Laurent Seksik
Dessinateur : Fabrice Le Henanff
Éditeur : Casterman
Date de publication : 2014

Synopsis : Paris, 1917. Dans le misérable logis sous les toits partagé avec sa jeune compagne Jeanne, et qui lui sert d’atelier, Amedeo Modigliani rongé par la tuberculose vitupère contre le monde entier. En dépit de ses efforts, personne ou presque n’a encore reconnu le génie de sa peinture, alors que ses comparses Picasso, Soutine ou Matisse flirtent déjà avec la consécration.

Note 4.0

Ils envoient tout le monde à la mort mais ils refusent d’engager les malades, alors que le travail est déjà à moitié fait… Charlatans de docteurs ! La tuberculose, c’est une bonne raison d’aller se faire tuer, pas un motif de réforme. Ils sont tous partis. Reste plus que nous de vaillants. Enfin, vaillants…

Lire la suite

Notre Mère la guerre (Intégrale)

NOTRE MERE LA GUERRE

Titre : Notre Mère la Guerre
Auteur : Un récit de Kris. Dessin et couleur de Maël
Éditeur : Futuropolis
Date de publication : 16 octobre 2014

Synopsis : Notre Mère la Guerre est un récit, sous des allures d’enquête policière, qui prend la guerre comme sujet principal. Un récit qui aborde la question de ce Mal Absolu qu’est la guerre, à travers l’affrontement de deux hommes en plein cœur des tranchées françaises : un caporal et un lieutenant de gendarmerie, un socialiste antimilitariste et un militant catholique et patriote. Janvier 1915. Champagne pouilleuse. Cela fait six mois que l’Europe est à feu et à sang. Six mois que la guerre charrie ses milliers de morts quotidiens. Mais sur ce lieu hors de raison qu’on appelle le front, ce sont les corps de trois femmes qui font l’objet de l’attention de l’état-major. Trois femmes froidement assassinées. Et sur elles, à chaque fois, une lettre mise en évidence. Une lettre d’adieu. Une lettre écrite par leur meurtrier. Une lettre cachetée à la boue des tranchées, sépulture impensable pour celles qui sont les symboles de la sécurité et du réconfort, les ultimes remparts même de l’Humanité. Des femmes… C’est impossible. Tout s’écroulerait. Ou alors c’est la guerre elle-même qu’on assassine…

Note 5.0
 
Coup de coeur

Longtemps, j’ai cru que le devoir fondait l’homme. Je me demande aujourd’hui s’il n’est pas simplement une tromperie magnifique de l’esprit pour mener le corps où il ne veut pas.

Mort aux grands !

Mort aux grands

Titre : Mort aux grands !
Cycle : Diptyque des Grands, tome 1 (ou Diptyque de la Petite France)
Auteur : Pierre Léauté
Éditeur : Le Peuple de Mü (fiche officielle)
Date de publication : septembre 2015

Synopsis : 1919. La Première Guerre mondiale s’achève enfin et la France doit reconnaître sa défaite face à l’Allemagne. Humiliée, ruinée, la population vit désormais sous le joug du grand Kaiser. Des cendres de la défaite va cependant s’élever un homme qui ne se résigne pas : le soldat Augustin Petit !
Lui seul a compris les raisons de la déroute. Lui seul en connaît les responsables. Lui seul a le courage de les désigner : les grands ! Voici poindre la terrible revanche du plus patriote des rase-moquettes. Vive les petits bruns !
Deuxième roman de Pierre Léauté, Mort aux grands ! est une uchronie drôle et décalée qui n’oublie pas de nous faire réfléchir sur l’incroyable propension des peuples à choisir, parfois, les idées les plus stupides…

Note 3.0

Le propriétaire m’avait jeté à la rue comme un malpropre. Peu me chalait cependant, j’étais de la race supérieure des vrais Français. Celle des petits bruns.

Mort aux grands est une uchronie, déjantée un brin, à propos de notre Première Guerre mondiale. Pierre Léauté part d’un pari simple : la France perd la Grande Guerre et nous suivons le désarroi du soldat Augustin Petit.

Lire la suite

Pax Germanica, tome 1 : Les âmes envolées

Pax germanica 1 Les âmes envolées

Titre : Les Âmes envolées
Cycle : Pax Germanica, tome 1
Auteur : Nicolas Le Breton
Éditeur : Les Moutons électriques (La Bibliothèque voltaïque)
Date de publication : 6 novembre 2014

Synopsis : L’automobile n’a jamais été inventée. On parcourt le monde en ballons, dirigeables et autres aérostats. En cette année 1912 monsieur Louis Lépine, préfet de Seine et père du célèbre concours, s’embarque dans une drôle d’affaire. Des morts qui s’animent et enlèvent de belles dames et de savants messieurs (ou l’inverse). Des moteurs étranges qui soufflent le feu et le froid. Des automates fous et des mécaniques hantées. Une conspiration qui éclaire sinistrement les enjeux secrets de la Première Guerre mondiale.
Dans une course de Paris aux Indes, de l’Himalaya aux champs de bataille d’Ypres, un roman échevelé, qui swingue comme les premières notes d’un jazz endiablé, qui gigue comme le pont du dirigeable dans la tempête, qui siffle de vapeur sous pression et chauffe comme une section de cuivres bien lubrifiée.

Note 2.5

Les livres, après tout, sont comme les dirigeables : ils vous permettent de voyager et surtout, de se donner un autre point de vue sur le Monde. Non seulement un autre point de vue mais, ce qui est plus important encore : avec lenteur. La vie, irrémédiablement, nous file entre les doigts, et les actions nous absorbent tout entiers. Mais les livres, madame Blanchon, les livres ! Ils sont autant de portes sur la plus grande, j’allais dire l’unique liberté : celle de l’esprit ! Les mots, voyez-vsn sont la clef de la liberté. Derrière les mots, sont les définitions, et celles-ci délimitent plus que de simples concepts, elles forment la réalité que nous voyons, que nous sentons, que nous percevons. Les mots ouvrent sur d’autres portes que celles, directes, de nos sens. Étudier les langues étrangères, s’en pénétrer ; lire, écrire, étendre son vocabulaire, c’est dévorer plus de vie, comprendre plus profondément la mascarade ; c’est se libérer de ses passions rancies et se rapprocher de la Liberté dans le même mouvement.

Depuis le temps que je voulais attaquer ces Âmes envolées, offert par ma chère et tendre depuis plusieurs mois, c’est la nouvelle année qui m’a décidé. Les Âmes envolées sont le premier volume d’un diptyque écrit par le lyonnais Nicolas Le Breton chez Les Moutons électriques.

Lire la suite

Le sentier des reines

Le sentier des reines

Titre : Le sentier des reines
Auteur : Anthony Pastor
Éditeur : Casterman
Date de publication : 14 octobre 2015

Synopsis : Savoie, 1920. Blanca et Pauline ont vu leurs hommes rentrer de la guerre miraculeusement saufs, mais la chance tourne et ils meurent peu de temps après. Les deux femmes décident alors de saisir leur destinée à bras-le-corps et quittent leur village. La grande aventure commence : un chemin forcément initiatique, jonché d’obstacles, vers une libération sociale et humaines.

Note 4.5

Merde, c’est vous qu’on aurait dû envoyer au front. Vous êtes aussi endurantes que les plus coriaces des chasseurs alpins.

Au revoir là-haut [BD]

Au revoir là-haut bd

Titre : Au revoir la-haut
Scénariste : Pierre Lemaître
Dessinateur : Christian De Metter
Éditeur : Rue de Sèvres
Date de publication : 2015 (octobre)

Synopsis : 1919. Au sortir de la guerre, la société française peine à ménager une place aux anciens poilus devenus encombrants et les trafics les moins glorieux y vont bon train. Albert Maillard, modeste comptable, qui a sauvé la vie d’Édouard Péricourt, jeune fils de bonne famille, juste avant la fin des combats, tente de les faire vivre de retour à Paris. Édouard, défiguré, refuse de reprendre contact avec les siens et imagine une gigantesque arnaque à la nation pour tenter de renouer avec une vie, ailleurs.

Note 4.0

Ceux qui pensaient que cette guerre finirait bientôt étaient morts depuis longtemps. De la guerre, justement. Aussi, en octobre, Albert reçut-il avec pas mal de scepticisme les rumeurs annonçant un armistice. Il ne leur prêta pas plus de crédit qu’à la propagande du début qui soutenait, par exemple, que les balles boches étaient tellement molles qu’elles s’écrasaient comme des poires blettes sur les uniformes, faisant hurler de rire les régiments français. En quatre ans, Albert en avait vu un paquet, des types morts de rire en recevant une balle allemande.

Lire la suite

Quai des Bulles 2015, Conférence #1 : L’histoire du dessin satyrique

Quai des Bulles 2015

Le weekend dernier se tenait à Saint-Malo le festival Quai des Bulles consacré à la bande dessinée et à l’image projetée. Dédicaces, expositions, conférences… : ce ne sont pas les animations qui manquaient et parmi elles nous avons eu la chance d’assister à l’intervention de deux spécialistes intitulée « L’histoire du dessin satyrique ». Une conférence passionnante et très bien préparée qui se proposait de revenir non seulement sur l’histoire de la presse satyrique française du XXe siècle mais aussi de présenter quelques dessinateurs de l’époque, célèbres pour la qualité de leurs illustrations. Dans la dernière partie de leur intervention, les deux spécialistes ont évidemment tenu à aborder la question des attentats de janvier dernier et sont revenus sur l’évolution du journal Charlie Hebdo depuis sa création.

Lire la suite

Le Baron rouge sang

Le baron rouge sang

Titre : Le Baron rouge sang
Auteur : Kim Newman
Éditeur : J’ai lu / Bragelonne / Le livre de poche
Date de publication : 1998 / 2013 / 2015

Synopsis : 1918. L’Europe est aux mains des vampires. Commandant en chef des armées allemandes, le comte Dracula a juré d’anéantir l’Angleterre, tandis qu’Edgar Poe rédige les mémoires du Baron Rouge. On croise aussi Mata Hari, Kafka et même un petit caporal au front barré d’une mèche brune, qui salue en tendant le bras…

Note 2.0

– Il n’y a rien de mauvais en Angleterre que l’empalement du Premier Ministre ne résoudrait.
– Maintenant vous parlez comme Vlad Tepes.
– Un autre gentleman qui s’améliorerait beaucoup au contact d’un pieu d’aubépine.

Lire la suite

L’Odeur de la mandarine

L'Odeur de la mandarine

Titre : L’Odeur de la mandarine
Scénario : Guillaume Laurant Sur une idée de Gilles Legrand
Réalisateur : Gilles Legrand
Acteurs principaux : Olivier Gourmet, Georgia Scalliet, Dimitri Storoge, Hélène Vincent, Fred Ulysse, Urbain Cancelier, Marine Vallée, Michel Robin
Date de sortie française : 30 septembre 2015

Synopsis : Eté 1918. La guerre fait rage pour quelques mois encore, mais pour Charles et Angèle, elle est déjà finie. Lui, officier de cavalerie y a laissé une jambe. Elle, son infirmière à domicile, vient de perdre au front son grand amour, le père de sa petite fille. Unis par le besoin de se reconstruire, ils nouent une complicité joyeuse qui les ramène à la vie. Sur l’insistance de Charles, Angèle accepte un mariage de raison. Il leur faudra entrer en guerre, contre eux-mêmes et contre l’autre avant d’accepter l’évidence de la passion qui les lie malgré eux

Note 4.0

A chaque fois qu’on couche ensemble c’est comme une preuve de plus pour vous et une défaite de plus pour moi.

%d blogueurs aiment cette page :