Zapping ciné mars (ter)

 

Des envies de sortie ciné ? Cet article est fait pour vous !

20th Century women

20 th century women

Il y a plein de raisons pour aller voir « 20th century women » ! En partie autobiographique, le film de Mike Mills nous offre une galerie de personnages aussi attachants que tourmentés. Un arrêt sur image sur la fin des années 70 qui parle de sexualité, de liberté, de choix de vie, de solitude, d’incompréhension entre génération, de culture etc… Tout est parfaitement maitrisé par un cinéaste qui s’affirme vraiment après le déjà réussi « Beginners ». Cerise sur le gâteau, les actrices et acteurs sont formidables, à commencer par la géniale Annette Bening qui nous offre un de ses meilleurs rôles.

Note 4.0

 
 
Lire la suite

Sorcières associées

Titre : Sorcières associées
Auteur : Alex Evans
Éditeur : ActuSF (Bad Wolf) [fiche officielle]
Date de publication : février 2017

Synopsis : Dans la cité millénaire de Jarta, la magie refait surface à tous les coins de rue. Les maisons closes sont tenues par des succubes, les cimetières grouillent de goules… Pour Tanit et Padmé, sorcières associées, le travail ne manque pas.
Mais voilà qu’un vampire sollicite leur aide après avoir été envoûté par un inconnu, tandis que d’étranges incidents surviennent dans une usine dont les ouvriers sont des zombies… Tanit et Padmé pensaient mener des enquêtes de routine, mais leurs découvertes vont les entraîner bien au-delà de ce qu’elles imaginaient. En effet, à Jarta, les créatures de l’ombre ne sont pas les plus dangereuses…
Un roman à deux voix porté par des héroïnes bien campées, une enquête trépidante dans une cité métissée… Avec Sorcières associées, Alex Evans renouvelle brillamment l’imaginaire steampunk.

Transformer des cadavres en zombies était considéré comme une abomination. Mais les politiciens firent valoir que le devoir d’un soldat était de servir sa patrie, même au-delà du trépas. Ils citèrent l’exemple du Hiérophant Noir qui rappela à la vie tous les guerriers morts du Continent pour combattre une armée de démons. Bref, les gens avaient fini par s’habituer à l’idée et les récalcitrants furent envoyés aux mines.

La collection Bad Wolf poursuit son petit bonhomme de chemin en continuant à proposer de la fantasy très portée sur la magie et se fondant surtout sur le décalage vis-à-vis de la high fantasy. Ainsi, Alex Evans avait déjà construit un monde de fantasy de quelques nouvelles ainsi que deux romans chez les éditions Walrus, elle a reconcocté Sorcières associées pour les éditions ActuSF dans la même veine.

Lire la suite

Les éditions du Masque fêtent leur 90 ans !

Editions du Masque

Nées en 1927 avec la première traduction française d’Agatha Christie, les éditions du Masque fêtent cette années leur 90 ans. Spécialisées dès ses débuts dans le polar, ses romans ont fait l’objet d’innombrables adaptations cinématographiques parmi lesquelles : « L’Assassin habite au 21 » (roman de S. A. Steeman) par Henri-Georges Clouzot ; « Le Chien des Baskerville » (roman d’Arthur Conan Doyle) qui a connu plus de huit adaptations au cinéma ; « L’Analphabète » (roman de R. Rendell) adapté par Claude Chabrol sous le titre « La Cérémonie » ; ainsi que « Une nouvelle amie » adapté par François Ozon. En novembre 2017, c’est un célèbre roman d’Agatha Christie, « Le Crime de l’Orient-Express » qui sera à son tour adapté au cinéma par Kenneth Branagh. Au casting : Kenneth Branagh dans le rôle principal, Johnny Depp, Penelope Cruz, Michelle Pfeiffer, ou encore Judi Dench.

Une exposition au salon du Livre de Paris sera présenté le week-end prochain à la Porte de Versailles. Elle proposera, entre autre, une reconstitution des grands moments de la maison ainsi que des expositions d’éditions originales dédicacées par leur auteur (dont Agatha Christie) et des aquarelles prêtées par la Bibliothèque des littératures policières. (retrouvez toutes les infos ici)

Le Salon du Livre de Paris 2017 en approche !

redim_13032017_20170313logosalonlivresparis_17

 

Cette année, c’est le Maroc qui a droit aux honneurs du Salon Livre Paris !

L’évènement accueillera Porte de Versailles de nombreux auteurs qui, chaque année, réjouissent les visiteurs : Amélie Nothomb, Douglas Kennedy, Yasmina Khadra, Eric-Emmanuel Schmitt, Leila Slimani, Laurent Gaudé, Gael Faye, Jean d’Ormesson, Michel Bussi, Delphine De Vigan, Louise Erdrich, Dany Laferrière, Philip Kerr, ou encore Alain Mabanckou . Seront également présents des acteurs, réalisateurs et spécialistes du cinéma avec, entre autres, en dédicace Gérard Jugnot, Costa-Gavras, François Morel, Olivier Assayas, Roman Polanski, Guillaume Gallienne, Philippe Torreton, Serge Toubiana, Thierry Frémaux, Héléna Noguerra, Isabelle Mergault, David Foenkinos, Frédéric Beigbeder etc …

Lire la suite

Les Seigneurs de Bohen

Titre : Les Seigneurs de Bohen
Auteur : Estelle Faye
Éditeur : Critic
Date de publication : 2017 (mars)

Synopsis : « J’avais seize ans quand j’ai quitté la steppe. Mais je ne vais pas vous narrer mon histoire. Je ne vais pas non plus vous relater les exploits de grands seigneurs, de sages conseillers, de splendides princesses et de nobles chevaliers. Je croyais, quand j’étais jeune, que c’était dans ce bois qu’on taillait les héros. Je me trompais. Je vais vous narrer les hauts faits de Sainte-Étoile, l’escrimeur errant au passé trouble, persuadé de porter un monstre dans son crâne. De Maëve la morguenne, la sorcière des ports des Havres, qui voulait libérer les océans. De Wenceslas le clerc de notaire, condamné à l’enfer des mines, et qui dans les ténèbres trouva un nouvelle voie… Et de tant d’autres encore, de ceux dont le monde n’attendait rien, et qui pourtant y laissèrent leur empreinte. Leur légende. Et le vent emportera mes mots sur la steppe. Le vent, au-delà, les murmurera dans Bohen. Avec un peu de chance, le monde se souviendra. »

Les sabbats des sorcières secouaient plus que de coutume les forêts des Sicambres, et des démons à la peau rubescente entraînaient hors des vallées les filles un peu trop sages pour les rendre au monde sauvage, au royaume des bois, des brumes et des eaux. Cet hiver-là, les manifestations étranges, ou du moins inhabituelles, se multiplièrent dans l’Empire. Certains, après coup, déclarèrent avoir vu là des signes avant-coureurs des événements à venir.

Lire la suite

Magies secrètes, tome 3 : La Nuit des égrégores

Titre : La Nuit des égrégores
Cycle : Magies secrètes, tome 3
Auteur : Hervé Jubert
Éditeur : Folio SF [fiche officielle]
Date de publication : 1er avril 2016

Synopsis : Le tournoi des ombres entraîne Georges Beauregard en Égypte où un canal va être inauguré, à Suez, en présence des dirigeants des plus grandes puissances. Un étrange phénomène est en effet signalé dans le désert. Se peut-il qu’une menace pèse sur l’événement, voire sur le monde? Et tout cela pourrait-il avoir un rapport avec les tragiques incidents qui menacent la Féerie, à Paris? Beauregard, aidé de ses compagnons, ne va pas chômer. Surtout s’il souhaite, en plus, découvrir enfin la vérité sur ses origines.

— Jeanne a vraiment proposé à ce Puck de s’écraser sur New London ?
Beauregard sourit.
— Le corps dans lequel elle est revenue appartenait à une Irlandaise.

Que j’étais content quand j’ai vu que ce troisième opus paraissait ! Rappelons un peu les épisodes précédents : Hervé Jubert faisait partie de ce petit panel d’auteurs ayant eu la chance de travailler avec Xavier Mauméjean au sein de la collection Pandore des éditions du Pré-aux-Clercs ; une fois cette collection close, qu’advenait-il de la suite des séries commencées ? C’est finalement Pascal Godbillon qui a récupéré le tout chez Folio SF avec la promesse de poursuivre la publication directement en poche.

Lire la suite

Zapping ciné mars 2017 (bis)

Silence on zappe !

Quelques avis sur des films à l’affiche. A voir, ou pas…

 

The Lost City of Z  

The Lost City of Z  

James Gray continue son parcours sans faute avec « The lost City of Z ». On suit un homme (Percy Fawcett) qui sacrifiera sa famille, obsédé par sa quête de prouver l’existence d’une civilisation inconnue en Amazonie au début du XXe siècle. Tout, dans ce film, nous mène vers les sommets : mise en scène remarquable, décors, photographie (signée Darius Khondji), et surtout acteurs (Charlie Hunnman, Sienna Miller, Robert Pattinson). Le film renoue avec les grands films d’aventure produit par le Hollywood de la grande époque. Cette quête existentielle nous envoute et nous émeut. Passionnant ! L’un des grands films de ce premier trimestre.

Note 4.0

Lire la suite

Fiction n°20 (printemps 2015)

fiction-20

Titre : Fiction n°20 (printemps 2015)
Auteurs (articles ou nouvelles) : Articles de Nicolas Nova (« Swanp tech »), d’Alex Nikolavitch (« Civilisations perdues »), de Julie Proust Tanguy (« Apprivoiser la science-fiction ») et de Sam Van Oflen (« Portfolio ») ; George R. R. Martin (« Y a pas que les gosses qui ont peur du noir ») ; Karl Bunker (« Garde du corps ») ; Jean-Claude Dunyach (« L’armée des souvenirs ») ; Jim Aikin (« Une très ancienne épée elfique ») ; Rand B. Lee (« Trois feuilles d’aloès ») ; Nancy Springer (« Iris ») ; K. D. Wentworth (« Propriétés aliénées ») ; Phil Becker (« Fleur de lune ») ; Joe Haldeman (« Se faire Emily ») ; Eugene Mirabelli (« Le rivage au bord du monde ») ; Marc Oreggia (« Le kami, la jeune fille et la bombe A ») ; Pat MacEwen (« Mon Bionid, mon Bionid douillet ») ; Jeffrey Ford (« La fabrique des fées ») ; Olivier Buckram (« Le musée de l’Erreur ») ; Benjamin Rosenbaum & David Ackert (« Errance ») ; Jeffrey Ford (« La technologie de Pittsburgh ») ; James Powell (« À la recherche du Charlie grimpant »)
Éditeur : Les Moutons électriques
Date de publication : printemps 2015

Synopsis : La revue des littératures de l’imaginaire. Ultime numéro.
Deux longs entretiens croisés (12 pages chacun) : Christopher Priest (Le Prestige, Les Insulaires) & Xavier Mauméjean évoquent de surprenants points communs biographiques et littéraires lors d’une mémorable rencontre ; Jean-Pierre Andrevon & Fabien Clavel comparent leurs expériences, leurs influences et le monde de l’édition d’hier et d’aujourd’hui.
Un portfolio signé Sam Van Olffen, une balade dans la Venise de fiction, des articles sur l’imaginaire technologique dans les bayous de Louisiane, l’apprivoisement de la science-fiction et le thème des civilisations perdues. Nouvelle inédite de G.R. R. Martin (l’auteur du Trône de fer), avec son portrait en couverture, et comme toujours de nombreuses nouvelles inédites, par Jeffrey Ford, Joe Haldeman, Eugene Mirabelli, Jean-Claude Dunyach, Rand B. Lee, Marc Oreggia, Phil Becker, Jim Aikin, Oliver Buckram, Karl Bunker, Pat MacEwen, Jeremy Minton, K. D. Wentworth. Traductions par Éric Holstein, Mathieu Rivero, Manon Malais, Vincent Foucher, Martine Loncan, Sonia Quémener, Lise Capitan, Claire Kreutzberger, Éléonore Néri, Annaïg Houesnard, Alice Ray, Thomas Demarcq.

Note 4.0
 
Coup de coeur

— C’est un cryptographe Meerst, dit Herbert. Modèle quatre. En excellente condition.
— Qu’est-ce que ça fait ? demanda Rose.
— Il crée un code complètement indéchiffrable. Le générateur de nombres aléatoires détermine la position sur les rotors.
— Comment le déchiffrent-ils à l’autre bout ?
— Ils n’y arrivent pas. Ce code est complètement indéchiffrable par qui que ce soit, y compris le destinataire. C’est insupportable pour les renseignements adverses. Plusieurs de leurs grands cerveaux sont devenus fous. Pendant ce temps, nous envoyions les vrais messages par pigeon voyageur.
[dans « Le musée de l’Erreur », d’Olivier Buckram]

Au début de l’année 2015 est paru l’ultime numéro de la mouture de la fameuse revue Fiction façon Moutons Électriques et le relire pour faire cette critique mène à un résultat sans appel : il manque véritablement de telles publications.

Lire la suite

Le Prince du néant, tome 1 : Autrefois les ténèbres

Titre : Autrefois les ténèbres
Cycle : Le prince du néant, tome 1
Auteur : R. Scott Bakker
Éditeur : Fleuve noir / Pocket
Date de publication : 2005 / 2009

Synopsis : Une Guerre sainte est en marche dans un monde divisé entre magie et religion. Trois hommes que tout sépare devront inverser le cours des choses pour éviter une nouvelle Apocalypse : Achamian, un sorcier-espion, enquête sur le chef suprême des Mil Temples, un ordre religieux puissant, opposé depuis des siècles aux castes des sorciers ; Cnaiür, chef des barbares Scylvendi, d’une violence et d’une brutalité hors du commun, voit son passé sinistre resurgir ; et enfin Anasûrimbor Kellhus, un moine mystérieux, descendant des anciens rois, qui lui, est la recherche de son père. Face à eux : la Consulte, une étrange créature légendaire œuvrant avec les sorciers au cœur même de la Guerre qui s’annonce.

Ne vous méprenez pas Inrithis. En cela Conphas a raison. Vous êtes tous des ivrognes titubants à mes yeux. Vous ne savez rien de la guerre. La guerre est noire. Noire comme la poix. Elle n’est pas un dieu. Elle ne rit ni ne pleure. Elle ne réclame ni talent ni audace. Elle ne mesure ni les âmes ni les volontés. Elle est simplement l’endroit où les os de fer de la terre croisent les os fragiles des hommes et les brisent.

Lire la suite

L’assassin qu’elle mérite, tome 1 : Art nouveau

L'assassin qu'elle mérite tome 1

Titre : Art nouveau
Série : L’assassin qu’elle mérite, tome 1
Scénariste : Wilfrid Lupano
Dessinateur : Yannick Corboz
Éditeur : Vents d’Ouest
Date de publication : 2010

Synopsis : Vienne, 1900. Deux riches noceurs, désabusés et cyniques portent un regard impitoyable sur ce milieu artistique viennois de la Sécession qui prétend révolutionner l’art. Un soir d’ivresse, ils font le pari de transformer un jeune homme pauvre en ennemi de la société, de le façonner à leur guise, comme une œuvre d’art vivante. Ils choisissent le jeune Victor qui passait par là. À leur côté, le jeune homme va découvrir des plaisirs insoupçonnés derrière les murs de la plus prestigieuse maison close de Vienne. Un monde de volupté et de raffinement s’ouvre à lui. Un monde dans lequel il y a la merveilleuse Mathilde. Un monde qui n’est pas le sien.

Note 4.0

– Quoi un pauvre ? Tu veux peindre sur un pauvre ?
– Pas peindre dessus, mais le façonner, le modeler pour en faire un messager de chair et d’os qui va frapper la société là où cela lui fait mal… ça, ça serait contestataire ! Et plus brulant que ce « brasier » !
– Hahaha ! N’importe quoi !
– Mais si ! C’est ça qu’il faudrait faire : créer de toute pièce un ennemi de la société à partir d’un être innocent ! Une œuvre d’art vivante…

%d blogueurs aiment cette page :