Monster [Intégrale 1]

Résultat de recherche d'images pour "monster deluxe 1"

Titre : Monster [Intégrale 1]
Auteur : Naoki Urasawa
Dessinateur: Naoki Urasawa
Éditeur : Kana
Date de publication : 2010 (novembre)

Synopsis : 1986. Kenzo Tenma est un brillant neurochirurgien pratiquant son art à l’hôpital Eisler de Düsseldorf (Allemagne). Tenma est comblé, il vient de sauver la vie d’un chanteur d’opéra célèbre… Promis à la belle Eva Heineman, la fille du directeur de l’hôpital, son avenir est tout tracé. Tout lui sourit… Jusqu’à la nuit où arrivent deux enfants, Anna et Johann Liebert, dont les parents ont été découverts sauvagement assassinés.

Chaque jour, se retrouver entre la vie et la mort… C’est pour cela que les médecins préfèrent penser à leur carrière, l’argent, ou encore leurs recherches. Par le passé, j’étais aussi de ceux-là. Continuer mes recherches et faire carrière.

Publié pour la première fois en 1994 puis réédité dans une version intégrale Deluxe en 2010, Monster fait indéniablement partie des monuments du Seinen, le manga pour adultes. Point, ici, de cheveux noirs qui deviennent jaunes ni de fruits du démon, Monster est un thriller, un polar noir qui se raconte au travers de pas moins de 18 volumes, et moitié moins dans la version Deluxe. Naoki Urasawa, son auteur, grâce à Monster ainsi qu’aux autres mangas qu’il a su construire (20th Century Boys, Pluto) fait figure de légende dans la bande dessinée japonaise.

Résultat de recherche d'images pour "monster urasawa manga"

Ce premier volume, rassemblant donc les deux premiers tomes de la version originale, servent à Naoki Urasawa à jeter les pierres autour desquelles vont se bâtir son récit. Et autant dire que des pierres, il va s’en rajouter un paquet. L’action de Monster prend place à la fin de la Guerre Froide entre République Fédérale Allemande et République Démocratique Allemande, puisque comme chacun sait sans doute, l’Allemagne est séparée en deux pendant cette longue opposition. Ce contexte historique ainsi que le précédent (la Seconde Guerre mondiale) seront bien souvent lourds de conséquences sur l’histoire. L’on y fait la rencontre, en 1986, de Kenzo Tenma, jeune interne en médecine japonais qui fait ses études en RFA et pratique la neurochirurgie à l’hôpital Eisler Memorial de Düsseldorf. Celui-ci est déjà promis à une carrière brillante, et le directeur de l’hôpital fonde sur lui de grands espoirs au point de lui avoir promis sa fille. En contrepartie, il lui fait rédiger, sous son nom à lui, une thèse elle aussi, prometteuse. Aussi, rien ne semble pouvoir arrêter le jeune japonais, apprécié de tous. Sa conscience et son altruisme naturels sont ses seuls freins. Lorsque, pour la seconde fois, on lui demande d’opérer en urgence des huiles (ainsi, le maire de la ville) en lieu et place de patients dans un état tout aussi critique et arrivés préalablement, il refuse d’obéir. Il sauve à la place un jeune garçon de dix ans, touché par une balle en pleine tête, dont la soeur est en état de choc. Ils viennent d’assister à l’assassinat de leurs parents. La carrière de Tenma qui semblait toute tracée s’écroule soudain. Le directeur de l’hôpital lui retire la main de sa fille et le rétrogade sans espoir de retour. Quelques jours plus tard, les deux enfants disparaissent tandis que le directeurs et ses deux bras droits (étrange expression me direz-vous) sont assassinés à leur tour. Tenma, est rapidement suspecté par la police fédérale et par un policier bien mystérieux. Mais qui est coupable ? Pourquoi ces assassinats ?

Résultat de recherche d'images pour "monster urasawa manga"

Voilà en quelques lignes le résumé du tout début de l’histoire de Monster. Ce premier volume sert essentiellement à installer les bases d’un scénario qui va s’enrichir au fil du temps. Urasawa prend le temps d’y développer le personnage charismatique et très attachant du docteur Tenma. C’est d’ailleurs toutes ces belles caractéristiques qui vont finalement rendre le personnage indirectement responsable de l’élément perturbateur de ce premier volume et qui vont faire que l’on s’y attache très rapidement. Pour ce faire, Naoki Urasawa dépeint un milieu médical et hospitalier bien sombre. La priorité du directeur de l’hôpital Eisler est davantage la renommée de son entreprise que le bien être des patients. Ceux-ci importent peu s’ils ne sont pas connus et ne servent en rien l’hôpital dans un contexte de concurrence avec les autres établissements. A cela s’ajoute le contexte de l’Allemagne de la fin des années 1980 avec les risques que comportent la tentative de la traversée du rideau de fer dénoncé par Churchill dès les années 1940. Si tout ce décorum gravite autour du docteur Tenma, d’autres personnages rencontrés au gré des pages de ce premier volume seront développés par la suite. Cela est évident. Le personnage du commissaire Runge, pour commencer, qui semble pour le moins torturé et convaincu au-delà de toute raison de la culpabilité de Tenma. Vient ensuite Eva, la fille du directeur de l’hôpital et future ex-fiancée de Tenma, ou bien encore les deux enfants évoqués plus haut. Des personnages qui s’annoncent tous passionnants et viennent donner vie, à travers des visages et des comportements, à ce récit. Dès les premières pages, on est happé l’atmosphère de Monster, noire et mystérieuse, haletante et déjà sans temps morts. Pas une seconde on ne ressent d’ennui dans ces quelques 400 premières pages.

Résultat de recherche d'images pour "monster urasawa manga 1"

En sus de cette écriture redoutablement efficace, le dessin de Naoki Urasawa n’est absolument pas en reste. Les personnages revêtent des traits plutôt réalistes et bénéficient d’un soin minutieux, notamment leurs expressions, très bien rendues. Les arrière-plan ont également fait l’objet d’un soin particulier, décors extérieurs comme intérieurs sont très réalistes, entre le milieu médical forcément aseptisés, les décors urbains vivants et détaillés, ou bien les paysages plus naturels qui sans couleurs, sont baignés de lumière. Au-delà de ce seul dessin, par ailleurs très réussi, Urasawa brille également par le découpage de son travail. Une mise en scène dynamique permise par des effets de gros plans ou de zoom arrière qui amènent le lecteur au coeur de l’action, de plongée ou de contreplongée. Ces choix, judicieux, contribuent à rendre ce premier volume palpitant et hypnotique. Quelques mots , enfin, à propos de la présente édition intégrale. D’un format un peu plus grand que les volumes originaux, cette édition permet de mieux apprécier le dessin d’Urasawa, et plus encore sa science du découpage et de la mise en scène. De surcroît, ce format renforce le sentiment très agréable, non plus d’avoir une simple bande dessinée en mains, mais bien un véritable roman policier. Un confort de lecture bien supérieur à celui que les moins de 15 ans ne peuvent pas connaître. Cette édition gagne en outre quelques pages colorisées.

Résultat de recherche d'images pour "monster urasawa"

Si vous avez longtemps pensé que les mangas se résumaient à des échanges de mandale et à un humour un peu grivois, détrompez-vous. Monster est un excellent policier qui n’a rien a envier à de nombreux romans. Des personnages très réussis, une histoire qui vous absorbe sans plus vous lâcher et un dessin qui vient admirablement servir le tout.

Publicités

À propos de Casper

Elevé à l'université kaamelott option Simpson, plus ou moins historien moderniste, geek invétéré (on ne se refait pas). Revenu il y a fort longtemps à la bande dessinée par le manga, et tombé désormais dans la marmite BD-comics-manga, s'essaye à la chronique.

Publié le 20 mai 2017, dans Polar - Thriller, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 7 Commentaires.

  1. Depuis le temps qe je l’ai repéré ce manga, il serait sans doute temps que j’y jette un coup d’oeil!

  2. Allez, je note Monster aussi ! Niveau manga médical, il y a le pas mal du tout « la main droite de Lucifer » avec un chirurgien déchu au passé sombre.

  3. Clémence BRIAND

    Le meilleur manga que j’ai jamais lu. Un chef d’oeuvre littéraire où toutes les informations sont disséminées au compte-gouttte et arrive au bon moment. On ne sort pas indemne de sa lecture. Cela dit, même si quand je l’ai lu à 13 ans bien que n’ayant pas tout compris (par exemple toutes les réferences historiques) j’avais adoré je le déconseille aux plus jeunes.

    • Monster est effectivement sombre, mais aucun amateur de bon polar ne devrait le bouder 🙂 Si tu as aimé Monster, je te conseille de continuer avec Urasawa, tu y trouveras d’autres saines lectures: 20th Century Boys et Pluto, par exemple!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :