Sticky Pants

Titre : Sticky Pants (Le Lycra, ça colle, et ça moule les bollocks !)
Auteurs : Tony Emeriau et Xavier Henrion
Éditeur : Monsieur Pop Corn [fiche officielle]
Date de publication : avril 2014

Synopsis : Découvrez enfin la vie privée des super-héros et entrez dans leur intimité ! « Un grand pouvoir engage… ah… euh… merde… ça me revient pas ! » Non, franchement c’est pas une vie d’être un super-héros ! Pas de sécu, pas de tickets restau, pas d’arrêts maladie… Qu’est-ce qui a bien pu se passer dans la tête de tous ces gens, quel drame a pu survenir pour qu’ils décident de porter cette matière « dégueulasse » ! Alors forcément, vu qu’ils triment toute la journée comme des malades pour une reconnaissance zéro, ils y vont à fond dans la vie privée (vraiment à fond !), ils se débrident, ils se lâchent…, ils s’occupent quoi !

Être super-héros, c’est avant tout le don de soi.
[À placer devant un guichet d’un institut de don du sperme]

Connaissez-vous le blog « Le Lycra© ça colle » ? Si oui, vous faites partie des gens éclairés et vous verrez que porter du Lycra© vous change une femme, vous change un homme.

Dans un petit format à l’italienne tout mignon, vous trouverez une flopée de dessins à propos de super-héros issus des comics américains, mais dans un design proche des revues BD franco-belges. Sur le ton, clairement, il y a des livres qui cherchent à faire dans le raffiné, à créer une histoire complexe avec des intrigues tortueuses et complexes, et puis il y a Sticky Pants ! Ici, chaque petite vignette (parfois un peu plus si le gag le nécessite) est un dézingage en règle de la vie quotidienne de nos chers super-héros, extrêmement portés sur les blagues potaches, en-dessous de la ceinture et la sexualité débridée (avis aux anti-fisting : ce livre n’est pas pour vous). Il faut reconnaître qu’il y a quand même très peu de déchets au niveau des blagues dans ce premier tome, chaque histoire courte donnant son lot d’éclats de rire grâce à un style graphique fuyant le réalisme avec raison et misant le plus souvent sur du comique de situation.

Sticky Pants est une lecture-défouloir à laquelle on revient de temps à autre, pour relire un gag ou deux, et puis finalement on relit tout le volume d’un coup, tellement c’est à la fois prenant et magiquement débile !

Autres critiques :

Publicités

À propos de Dionysos

Kaamelotien de souche et apprenti médiéviste, tentant de naviguer entre bandes dessinées, littérature de l’imaginaire et quelques incursions vers de la littérature plus contemporaine (@DenisPiel). Membre fondateur du Bibliocosme.

Publié le 1 mai 2017, dans Super-Héros, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Le concept me plaît beaucoup, le style graphique (et les couleurs) beaucoup moins.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :