Zapping ciné avril 2017 (ter)

Silence on zappe !

Si vous ne partez pas vous ressourcer entre ce deuxième tour présidentiel rude pour nos nerfs, évadez-vous au cinéma ! Voici quelques avis de votre serviteur.

 

Les initiés

Les initiés

Un sujet tabou, l’homosexualité en Afrique du Sud, est le fil conducteur de ce premier film. Une réflexion aussi sur la place de l’homme dans une société qui refuse toute autre sexualité que celle d’être hétéro. Trengove filme les rapports au plus près des corps avec une forme de brutalité comme si, malgré leur désir, l’acte se devait d’être viril, sans la moindre tendresse. Remarquablement dirigé, « Les initiés » propose une réflexion intéressante sur la place des homosexuels dans une société repliée sur la « normalité » hétéro. Jusqu’à une fin violente et radicale. Après « Moonlight » un nouveau film fort et prenant.

Note 3.5

 

Django

Django

« Django » était un film de j’avais noté depuis longtemps. Et comme souvent le résultat est bien en deçà. Étienne Comar s’attache à montrer le génial guitariste sur une période très courte et a le mérite de rappeler l’atroce sort réservé aux Tsiganes par les nazis (par les temps qui courent c’est important) mais le film occulte une grande partie de sa courte carrière. Reda Kateb est une nouvelle fois excellent (quel formidable comédien !) mais le film et la réalisation manquent singulièrement de punch. Reste alors les moments de musique qui, eux, nous font regretter l’axe choisit par Comar qui m’a finalement peu touché. Mais, rien que pour Reda …

Note 2.5

 

The Young Lady

The young lady

Portée par Florence Pugh, le film de William Oldroyd reprend les thèmes du film d’époque pour les dynamiter avec un scénario implacable et effrayant. Oldroyd montre une jeune femme angélique et libre qui laisse finalement éclater une diablesse terrifiante. Un film terriblement cruel qui ne laisse pas indifférent. A voir.

Note 3.5

 

One kiss

One kiss

Trois ados marginalisés par leurs camarades se lient d’amitié. Film sur l’adolescence, sur les premiers émois du cœur, sur l’homophobie et le rejet de la différence, le long-métrage d’Ivan Cotroneo (adapté de son propre roman) semble partir sur un conte musical à l’eau de rose. D’ailleurs les premières scènes sont volontairement colorées et rappellent l’insouciance de cette période. Mais, très vite, une forme de malaise s’installe. Le film glisse alors peu à peu vers le drame, et, s’il n’évite pas toujours l’écueil du larmoyant, ses trois jeunes acteurs à la fois fragiles et terriblement attachants ainsi qu’une bande-son épatante (New Order, Coldplay, Lady Gaga et Mika entre autres) le tirent vers une justesse bouleversante. A voir.

Note 3.5

Publicités

Publié le 30 avril 2017, dans Récit contemporain, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. J’ai beaucoup aimé The Young Lady aussi ! J’aimerais voir les Initiés mais il commence à devenir compliqué à trouver en salle.

  2. Entièrement d’accord avec tes avis sur « Django » et « The Young Lady ». Le film de W. Oldroyd est captivant. 🙂
    N’ayant pas eu le temps de découvrir « Les Initiés » ni « One Kiss » le mois dernier, je pense enfin me rattraper cet après-midi.

  3. J’ai beaucoup aimé The Youand lady.
    Les initiés et One kiss me tentent bien,mais je ne sais pas si j’aurai le temps, j’ai fait passer d’autres films en priorité .
    A priori Django ne me tente pas du tout, je passe mon tour !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :