Le livre de l’énigme, tome 2 : Bois d’Ombre

Titre : Bois d’ombre
Cycle : Le livre de l’énigme, tome 2
Auteur : Nathalie Dau
Éditeur : Les Moutons Électriques
Date de publication : 2017 (mars)

Synopsis : « Une abomination. C’est ainsi que me voient les hommes. Nombreux voudraient que je n’existe pas. D’autres rêvent de m’asservir, corps et âme. Même Cerdric attend de moi que je renonce aux robes bleues de l’Équilibre, car elles augurent d’un avenir trop dangereux. Mon frère ignore ce que j’endure au Séminaire. Mais, pour respecter l’Énigme et entrer dans Bois d’Ombre, il me faut en passer par là, et trouver de quoi conserver ma lumière. » Deuxième volet d’une grande saga de fantasy. Les mages bleus, servants de l’Équilibre, ont été décimés, mais l’un des leurs a survécu au prix de son honneur, guidé par le besoin impérieux de transmettre la vie. Ses fils : Cerdric et Ceredawn, maintenant exilés afin que le plus jeune étudie au séminaire d’Atilda.


 

-Ce n’est que le début, promet-il. Tu dois bien t’en douter.
Tu ne réponds pas. Ton cœur a mal, si mal ! Comme si l’Omniscient venait de l’empoigner et s’efforçait de le broyer. Car tu as deviné que tu n’échapperais à rien de ce qui t’a été montré, et ce savoir est un poison plus douloureux que celui qui tantôt circulait dans ton corps.

 

Les mages bleus ne sont plus, éradiqués jusqu’aux derniers par leurs rivaux vénérant d’autres dieux et servant d’autres principes que celui de l’Équilibre. Des années après leur disparition, certains continuent pourtant à s’inquiéter : était-il bien sage de laisser la vie aux descendants de leur dernier représentant ? Ils sont deux à porter ce lourd héritage paternel, deux garçons dotés d’un caractère, d’un passé et d’un destin complètement différents : l’un appartient à la noblesse par sa mère et est réfractaire à toute forme de magie ; l’autre est doté de puissants pouvoirs et a été désigné par une obscure prophétie comme l’élu destiné à renverser le cours de l’histoire. De manière plutôt originale, Nathalie Dau avait dans un premier temps choisi de se focaliser non pas sur le frère prodige mais sur l’aîné, Cerdric, dont la maladresse et le manque de confiance s’étaient vite révélés touchants. Sans pour autant totalement disparaître, le jeune homme abandonne ici le rôle principal à son cadet, Ceredawn, qui parvient avec une rapidité déconcertante à détrôner son frère dans le cœur du lecteur. Tout l’enjeu de ce second tome va tourner autour de la formation du garçon au séminaire d’Atilda, la seule école à même de lui apprendre à développer et maîtriser ses pouvoirs en vue de la périlleuse épreuve qui confirmera ou non son statut de mage. Que la jeunesse du héros et l’idée d’une école de magie façon « Harry Potter » ne vous induisent pas en erreur : l’apprentissage dépeint ici n’a rien de plaisant, bien au contraire. L’une des particularités de ce second tome tient ainsi à sa poignante noirceur qui imposera aux personnages (et au lecteur !) de terribles épreuves.

Cet assombrissement du récit, l’auteur le met à profit pour aborder un certain nombre de thématiques sensibles, de la discrimination raciale à l’homophobie en passant par le viol. Sans jamais tomber dans le pathos ou la surenchère, Nathalie Dau traite de ces sujets douloureux avec une finesse admirable et donne ainsi vie à des scènes absolument bouleversantes. Si tous les chapitres ne se valent évidemment pas en terme d’intensité (et heureusement!), ce second tome ne souffre en tout cas d’aucun véritable temps mort et adopte le rythme régulier du séminaire, alternant période d’études et moments de liberté passés dans la ville d’Atilda (cet aspect du roman peut d’ailleurs faire penser à l’excellent « Nom du vent » de Patrick Rothfuss, ce qui ne gâche rien…). Contrairement au précédent tome qui multipliait les paysages, l’ouvrage se cantonne ici à un seul lieu qui nous devient, au fil des déambulations des deux frères, de plus en plus familier. Aménagement des quartiers, établissements atypiques à fréquenter, coutumes locales à honorer… : tous les éléments sont là pour favoriser l’immersion du lecteur et donner davantage de corps à l’univers imaginé par Nathalie Dau. Restait à peupler ce décor avec des personnages à la hauteur et, là encore, le défi est relevé haut la main. Le seul reproche que l’on pourrait faire ici est sensiblement le même que celui observé dans le premier tome (quoique dans une moindre mesure) et concerne la sensibilité parfois excessive manifestée par les personnages (Cerdric, notamment, semble constamment à fleur peau ce qui peut parfois le rendre agaçant).

 

Avec ce second tome du « Livre de l’énigme », Nathalie Dau signe un très beau roman qui charme aussi bien par la qualité de ses personnages que la sensibilité de sa plume. La suite ne sera vraisemblablement pas pour tout de suite mais si le résultat est à la hauteur de « Bois d’ombre », l’attente vaudra certainement le coup. Un gros coup de cœur !

Voir aussi : Tome 1

Autres critiques : Allison (Allis’Online) ; Blackwolf (Blog-O-livre) ; Célindanaé (Au pays des cave trolls) ; Elhyandra (Le monde d’Elhyandra) ; Xapur (Les lectures de Xapur)

Advertisements

Publié le 20 avril 2017, dans Fantasy, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 9 Commentaires.

  1. Tout à fait d’accord avec toi, la suite va être longue attendre.
    Très belle chronique 🙂

  2. Ben vous lisez tous, ce tome 2 en ce moment! Il faut que je commence mon tome 1.

  3. Je suis certaine que l’attente vaudra le coup, ce tome était magistral, je m’enflamme mais oui j’ai adoré 😉

  1. Pingback: Bois d’ombre (Le livre de l’énigme,2) | Au pays des Cave Trolls

  2. Pingback: Bois d’Ombre (Le Livre de l’Énigme, 2) – Nathalie Dau | Les Lectures de Xapur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :