Walking Dead, tome 24 : Opportunités

Walking dead tome 24

Titre : Opportunités
Série : Walking Dead, tome 24
Scénariste : Robert Kirkman
Dessinateurs : Charlie Adlard, Stefano Gaudiano et Cliff Rathburn
Éditeur : Delcourt Comics (Contrebande) (fiche officielle)
Date de publication : 18 novembre 2015 (2015 en VO chez Image Comics)

Synopsis : Une autre vie a commencé pour les survivants de la terrible guerre contre Negan. Mais cette nouvelle ère de paix et de prospérité est menacée par un ennemi, qui marche parmi les rôdeurs. Les vieux amis en visite à Alexandria le temps d’une foire ne seront pas de trop pour stopper leur progression. L’affrontement sera sanglant, mais l’union fait la force. La vie devrait l’emporter sur la mort.

Note 3.5

Que c’est dur d’arriver à un vingt-quatrième tome d’une série et de trouver des défauts ou des qualités sans renier ce qui a pu être dit sur les volumes précédents ! Avec Walking Dead, il serait facile de critiquer la redondance de certaines intrigues ou l’alanguissement de nombreux dialogues, mais n’est-ce pas ce que sous-tend le sel de cette série qui a ramené les morts-vivants en pleine lumière ?


Sur leur habituelle lancée, Robert Kirkman et Charlie Adlard ont publié Opportunités avec l’intention de placer de nouveaux enjeux dans la situation neuve promue par le tome précédent : la communauté de Rick, Michonne et les autres sont passés à autre chose après les événements liés à la personnalité de Negan et du temps s’est écoulé. Après avoir remis en marche leur vie, organisé leur commerce et éloigné la menace des morts-vivants, ils ont pris conscience de la présence d’un nouveau groupe, les Chuchoteurs ; c’est cette nouvelle proximité qui va précipiter les événements dans ce présent volume.

Nous avions quitté nos compagnons de route sur une nouvelle contrariété mais dans un contexte plutôt serein, car l’organisation des différentes communautés entre elles fait qu’elles peuvent se soutenir en cas de coup dur. Clairement, Robert Kirkman sentait venir le vent du boulet et se cherchait une nouvelle menace crédible. Autant dire que ce volume replace ladite menace au centre de l’intrigue : on découvre un peu plus leur fonctionnement tribal, la roublardise de leur cheftaine et en quoi ils vont bien être des antagonistes barges.

Rien de particulier à dire sur le dessin de Charlie Adlard car nous connaissons désormais bien ses tics graphiques (mais il se fait désormais aidé par Stephano Gaudiano et Cliff Rathburn), à l’image des tics scénaristiques de Robert Kirkman ; toutefois, la toute fin permet à l’un comme à l’autre de jouer sur leurs points forts : du suspense et des gros plans chocs !

Voir aussi : Tome 1 ; Tome 2 ; Tome 3 ; Tome 4 ; Tome 5 ; Tome 6 ; Tome 7 ; Tome 8 ; Tome 9 ; Tome 10 ; Tome 11 ; Tome 12 ; Tome 13 ; Tome 14 ; Tome 15 ; Tome 16 ; Tome 17 ; Tome 18 ; Tome 19 ; Tome 20 ; Tome 21 ; Tome 22 ; Tome 23 ; Tome 25 ; Tome 26 ; Tome 27

Autres critiques : Allan Dujipérou (Fantastinet) ; Boudicca (Le Bibliocosme) ; Yaneck (Chroniques de l’Invisible)

Publicités

À propos de Dionysos

Kaamelotien de souche et apprenti médiéviste, tentant de naviguer entre bandes dessinées, littérature de l’imaginaire et quelques incursions vers de la littérature plus contemporaine (@DenisPiel). Membre fondateur du Bibliocosme.

Publié le 25 décembre 2016, dans Horreur, et tagué , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :