Réparer les vivants

Réparer les vivants.jpgTitre : Réparer les vivants
Scénario : Katell Quillévéré et Gilles Taurand d’après le roman éponyme de Maylis de Kérangal publié chez Verticales
Réalisateur : Katell Quillévéré
Acteurs principaux : Tahar Rahim, Emmanuelle Seigner, Bouli Lanners, Anne Dorval, Kool Shen, Monia Chokri, Alice Taglioni, Dominique Blanc, Karim Leklou, Finnegan Oldfield, Alice de Lencquesaing, Théo Cholbi, Gaétana Bellugi
Date de sortie française : 2 novembre 2016

Synopsis : Tout commence au petit jour dans une mer déchaînée avec trois jeunes surfeurs. Quelques heures plus tard, sur le chemin du retour, c’est l’accident. Désormais suspendue aux machines dans un hôpital du Havre, la vie de Simon n’est plus qu’un leurre. Au même moment, à Paris, une femme attend la greffe providentielle qui pourra prolonger sa vie…

Note 2.0

Un cœur ça ne se trouve pas comme cela.

Je vais sûrement faire hurler mais je n’ai pas aimé le film de Katell Quillévéré.

L’angle choisit me semble la raison principale : constamment sur le fil de l’émotion, on passe d’un personnage à un autre sans ressentir un attachement, une empathie. C’est l’ennui qui prime, la froideur (un comble avec un tel sujet) et cette lenteur qui prédomine et exaspère. La manière d’alterner désolation et espoir n’arrive même pas à donner un élan qui aurait été le bienvenu. Même le casting tellement flatteur (Tahar Rahim, Emmanuelle Seigner, Anne Dorval, Bouli Lanners, Karim Leklou, Kool Shen, Dominique Blanc, Alice Taglioni, Finnegan Oldfield) m’a semblé en lisière, comme si passer une ligne émotive pouvait devenir casse-gueule pour le sujet. Le livre de Maylis de Kérangal m’avait mis KO, le film de Quillévéré m’a profondément déçu. Un ressenti frustrant au vue des nombreux éloges que reçoit le film.

A vous de voir !

À éviter 1.5 2.0

Advertisements

Publié le 8 novembre 2016, dans Récit contemporain, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Je n’ai pas lu le livre mais la BA ne me donne pas du tout envie d’y aller !

    • Autant j’avais adoré le livre, ici j’ai trouvé cela très froid, une distance qui m’a empêché de rentrer dans le film, malgré son sujet difficile

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :