Moi, Daniel Blake

moi-daniel-blake

Titre : Moi, Daniel Blake
Scénario : Paul Laverty
Réalisateur : Ken Loach
Acteurs principaux : Dave Johns, Hayley Squires, Dylan McKiernan, Briana Shann
Date de sortie française : 26 octobre 2016
Récompenses : Palme d’Or et Prix du Jury œcuménique Festival de Cannes 2016, Prix du public Festival de Locarno 2016

Synopsis : Pour la première fois de sa vie, Daniel Blake, un menuisier anglais de 59 ans, est contraint de faire appel à l’aide sociale à la suite de problèmes cardiaques. Mais bien que son médecin lui ait interdit de travailler, il se voit signifier l’obligation d’une recherche d’emploi sous peine de sanction. Au cours de ses rendez-vous réguliers au « job center », Daniel va croiser la route de Katie, mère célibataire de deux enfants qui a été contrainte d’accepter un logement à 450km de sa ville natale pour ne pas être placée en foyer d’accueil. Pris tous deux dans les filets des aberrations administratives de la Grande-Bretagne d’aujourd’hui, Daniel et Katie vont tenter de s’entraider…

Note 5.0

C’est une vaste plaisanterie.

Coup de coeur
 
 

A quatre vingt ans, Ken Loach est toujours aussi mordant, enragé devant ce libéralisme à outrance imposé par nos chers politiciens. « Moi, Daniel Blake » en est une nouvelle fois un admirable exemple.

Loach, mais aussi Paul Laverty (je ne pense pas qu’on peut dissocier les deux), nous envoient un uppercut qui nous cueille avec une force incroyable. Loach, comme à son habitude met en scène de petites gens en galère. Humiliations, incompréhensions, Daniel Blake (victime d’une crise cardiaque) se heurte à la bêtise administrative, on pourrait presque en rire tellement le parcours semble Kafkaïen. Mais on est surtout révolté, indigné et terriblement secoué de voir ce brave homme et tant d’autres se battre contre vents et marées. Loach, par la force de sa mise en scène, nous offre un nouveau film militant formidablement et terriblement émouvant. Portés par des acteurs inoubliables, autant vous dire que si vous devez voir un film ce mois-ci c’est « Moi, Daniel Blake » qu’il faut aller voir. Un homme citoyen et respectueux.

Ken Loach est reparti de Cannes avec la palme d’Or, archi méritée. Respect immense !

Autres critiques : MissG (Le Monde de MissG)

À chérir 4.5 5.0

Advertisements

Publié le 28 octobre 2016, dans Récit contemporain, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Un très beau film en effet. Il m’a touchée, même s’il était peut être moins « créatif » que d’autres !

  2. Voilà qui est bien dit ! Je suis bien d’accord avec toi !

  1. Pingback: Top ciné 2016 | Le Bibliocosme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :