La fille inconnue

la-fille-inconnue
Titre :
La fille inconnue
Scénario : Luc et Jean-Pierre Dardenne
Réalisateur : Luc et Jean-Pierre Dardenne
Acteurs principaux : Adèle Haenel, Olivier Bonnaud, Jérémie Rénier, Louka Minnella, Christelle Cornil, Olivier Gourmet, Nadège Ouédraogo, Fabrizio Rongione, Jean-Michel Balthazar, Marc Zinga
Date de sortie française : 12 octobre 2016
Récompenses : Sélection officielle Cannes 2016

Synopsis : Jenny, jeune médecin généraliste, se sent coupable de ne pas avoir ouvert la porte de son cabinet à une jeune fille retrouvée morte peu de temps après. Apprenant par la police que rien ne permet de l’identifier, Jenny n’a plus qu’un seul but : trouver le nom de la jeune fille pour qu’elle ne soit pas enterrée anonymement, qu’elle ne disparaisse pas comme si elle n’avait jamais existé.

Note 4.0

On n’ouvre pas, on a déjà dépassé d’une heure.

Jenny médecin généraliste culpabilise après la découverte du corps d’une jeune femme près de son cabinet : la victime avait sonné à son cabinet mais Jenny ayant fini sa journée avait laissé porte close. Elle décide d’essayer de retrouver le nom de la victime, pour prévenir une famille éventuelle.

Le nouveau film des frères Dardenne a été fraichement accueilli à Cannes cette année. Je me demande bien pourquoi. Parce que « La fille inconnue » est bien dans la veine de la filmographie des frères belges. Une nouvelle fois, c’est dans la rencontre du talentueux duo avec une actrice que le récit trouve sa puissance. Après Emilie Dequenne, Cécile de France ou Marion Cotillard, cette fois-ci c’est Adèle Haenel qui officie devant leur caméra, et le résultat est remarquable. Jeune femme avare d’émotion, d’expression (elle le dit d’ailleurs en début de film à un jeune stagiaire qu’il ne faut jamais montrer ses émotions), Haenel est touchante, humaine et tolérante malgré sa froideur apparente. Elle mène sa recherche malgré un danger latent. Entre polar et chronique sociale, le film montre une nouvelle fois, le talent de mise en scène des Dardenne. C’est aussi le plaisir de retrouver des acteurs de la famille Dardennienne le temps d’une scène ou plus (Jérémie Rénier, Olivier Gourmet, Fabrizio Rongione, Christelle Cornil, Jean-Michel Balthazar), les Dardenne sont au Nord ce que Guédigian est au Sud en terme de fidélité cinématographique. Leur cinéma me touche toujours autant.

« La fille inconnue » en est une nouvelle preuve. Il serait dommage de passer à côté.

À voir 3.5 4.0

Advertisements

Publié le 22 octobre 2016, dans Polar - Thriller, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :