Récits du Demi-Loup, tome 2 : Les Terres de l’Est

Les terres de l'est

Titre : Les Terres de l’Est
Cycle : Récits du Demi-Loup, tome 2
Auteur : Chloé Chevalier
Éditeur : Les Moutons Électriques
Date de publication : 2016 (août)

Synopsis : Deux ans ont passé. La Preste Mort poursuit ses ravages et la scission entre les deux domaines du royaume, Véridienne et les Éponas, se creuse chaque jour davantage. Aux deux Suivantes, Lufthilde et Nersès, il revient d’œuvrer dans l’ombre de leurs reines pour éviter le pire. Ballottées entre la frivolité de Calvina, les lubies imprévisibles de Malvane et la colère grandissante des comtes et du peuple, l’une comme l’autre peinent à se montrer à la hauteur de la tâche. Tandis que de vieilles querelles de jeunesse se muent peu à peu en dangereux jeux de pouvoir, à l’Est, l’Empereur tourne son regard et ses légions vers le Demi-Loup. Pour Cathelle et Aldemor, la Suivante et le prince renégats, l’heure approche de sortir de l’ombre et, enfin, de prendre leur revanche.

Note 4.0

La hiérarchie tient par le nombre et l’anonymat de la foule.

 

Révélée l’été dernier par les Moutons Électriques, Chloé Chevalier poursuit son petit bonhomme de chemin et nous revient cette année avec le second volume de ses « Récits du Demi-Loup ». Après les dédales du château de Véridienne direction les Terres de l’Est, immense étendue jouxtant le royaume du Demi-Loup et placée sous l’autorité d’un empereur à propos duquel on ne savait jusqu’à présent que peu de choses. Si le décor change les personnages, eux, restent les mêmes et c’est avec grand plaisir que l’on renoue avec les trois Suivantes des souveraines de Véridienne et des Eponas. Les deux années qui se sont écoulées depuis la fin du précédent tome se font toutefois bien sentir. Oubliées les petites princesses à l’éducation pour le moins imparfaite, obnubilées par leur jalousie les unes envers les autres et davantage intéressées par les commérages de cour que par les affaires d’état. Les voici désormais toutes les cinq rattrapées par leurs responsabilités, d’autant plus lourdes en raison de leur inexpérience mais aussi et surtout de l’aggravation de l’état du royaume. Disettes, révoltes, épidémies, souverain amorphe, héritières trop superficielle pour l’une, trop autoritaire pour l’autre : ce ne sont pas les préoccupations qui manquent à Nersès et Lufthilde dont on suit ici le parcours par le biais de leur correspondance. Par lettres interposées les deux amies résidant désormais dans deux cours différentes évoquent aussi bien leurs difficultés politiques que leurs déboires sentimentaux ou familiaux, sans oublier quelques potins concernant tel ou tel membre de leur entourage.

Si les deux Suivantes se révèlent toujours aussi attachantes et leur princesse respective toujours aussi insupportable (quoique pour des raisons très diverses), les deux personnages qui tirent ici leur épingle du jeu sont sans aucun doute Cathelle, elle-même ancienne Suivante à la cour de Véridienne, et Aldémor, ancien héritier du royaume du Demi-Loup duquel le couple a été exilé. Nul échange épistolaire cette fois, la narration de leurs aventures se faisant par le biais de leurs mémoires respectifs qui révèlent dans les deux cas des personnalités complexes et tourmentées. Le roman alterne donc entre les échanges des Suivantes et les témoignages des exilés ce qui lui confère un plus grand dynamisme que le premier tome. L’auteur sait également ménager ses effets et parvient à plusieurs reprises à complètement décontenancer le lecteur qui ne s’attendait certainement pas à de tels révélations ou revirements. Si ce second tome apporte des réponses bienvenues concernant certains événements déjà évoqués par les personnages et à propos desquels planait toujours le mystère, il faut reconnaître que l’intrigue générale avance relativement peu. Il est toutefois appréciable de voir l’univers s’étendre, Chloé Chevalier n’hésitant pas cette fois à étendre l’horizon de ses personnages et à nous entraîner au delà des frontières du Demi-Loup. Le Cap Kélé, les Plaines Jaunes, le royaume des quatre lacs, sans oublier l’opulente et majestueuse Pi’Xiam : ce ne sont pas les paysages qui manquent et certains font franchement rêver.

 

Un second tome qui ne déçoit pas et qui nous permet d’en apprendre un peu plus sur les territoires voisins du Demi-Loup et sur leurs très divers modes de fonctionnement. En attendant la parution du troisième opus l’année prochaine, sachez que les Moutons Électriques ont d’ores et déjà annoncé la parution prochaine dans leur collection de poche de textes inédits de l’auteur concernant ce même univers : « Fleurs au creux des ruines ».

Voir aussi : Tome 1

Autres critiques : Allison (Allisonline) ; Blackwolf (Blog-O-Livre) ; Caro (Carolivre) ; Célindanaé (Au pays des cave trolls) ; Jean-Philippe Brun (L’ours inculte) ; Ptite Trolle (Lectures trollesques) ; Sia (Encres & Calames) ; Xapur (Les lectures de Xapur)

Advertisements

Publié le 4 août 2016, dans Fantasy, et tagué , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 15 Commentaires.

  1. La couverture et ton avis en font un must have! J’ai même ha^te de le lire.
    Est-ce un gros pavé ?

  2. Le livre ne sort que le 19 août ! S’agit-il d’une promotion de complaisance ?

    • J’ai reçu le livre en service presse ce qui explique pourquoi j’ai pu le lire avant sa sortie. Mais il ne s’agit pas de complaisance : j’avais déjà beaucoup aimé le premier volume et le second ne fait que confirmer le bien que je pense de la série 🙂

  3. Je plaisantais ! J’ai beaucoup aimé le premier tome, le deuxième va aller rejoindre ma PAL….

  4. J’aimerais bien, mais vu la taille de ma PAL, je dois passer mon tour 😦

    • Ça sera pour quand elle aura diminué 😉

      • Si elle diminue un jour… C’est comme la courbe du chômage, ou celle de la croissance, elle va jamais dans le sens qu’on veut et faut maquiller, magouiller pour faire changer les chiffres, mais sous les calculs faussés, truqués, t’as toujours ta pile ! mdr

      • Quoi ? Tu aurais recours à des magouilles pour nous cacher la véritable étendue de ta PAL !? 😉

  5. Cette série a l’air très intéressante et je connais peu la maison d’édition Les moutons électriques.
    Bisous à toi!

    • Depuis quelques années c’est sans doute la maison d’édition que je préfère : je n’ai que très rarement été déçue 🙂

  1. Pingback: Récits du Demi-Loup, tome 2 : Les Terres de l’Est – Chloé Chevalier | Les Lectures de Xapur

  2. Pingback: Les terres de l’Est (Récits du Demi-Loup, 2) | Au pays des Cave Trolls

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :