Garrett, détective privé, tome 2 : Coeur d’or à l’amer

Garrett, tome 2

Titre : Cœur d’or à l’amer (Bitter Gold Heart)
Cycle : Garrett, détective privé, tome 2
Auteur : Glen Cook
Éditeur : L’Atalante / J’ai lu
Date de publication : 2004 / 2009

Synopsis : Un étrange enlèvement dans la maisonnée de la redoutable maître-tempête Styx Orage plonge Garrett au cœur d’une affaire où rien n’est à sa place : un magot en or invisible, une héritière au tapin, une autre en maraude, une bande d’ogres, un troll aux dents de sabre et même un mammouth à poils laineux loin de son troupeau. Comble de malchance, son ami l’elfe noir Morlet accumule les dettes de jeu envers le Caïd. Heureusement, notre hardi détective peut compter sur la sagacité de l’homme-mort pour l’aider à remettre un peu d’ordre. Après la quête de La belle aux bleus d’argent, voici la deuxième aventure de cet inclassable et picaresque détective. Le magicien Glen Cook nous y offre une décoction d’humour, de fantaisie noire et de suspense à faire baver une sorcière.

Note 4.0

 

S’il y a bien un auteur dont le nom vient aussitôt à l’esprit lorsqu’on parle de « dark fantasy », c’est bien Glen Cook qu’on connaît surtout pour sa série « Les annales de la Compagnie noire ». Ce qu’on sait peut-être moins, c’est que le monsieur fait aussi dans l’humour puisqu’on lui doit également (toujours chez L’Atalante) les aventures du détective Garrett. Emballée par le premier tome, c’est sans guère d’appréhension que je me suis ruée sur le second roman mettant en scène ce privé un peu bourru mais plus sensible qu’il n’y paraît. Et la qualité est encore une fois au rendez-vous. Après un petit tour dans le Cantar, zone de guerre particulièrement dangereuse et peuplée de créatures peu recommandables, l’auteur nous fournit ici l’occasion d’arpenter la ville de résidence de son héros : Tonnefaire. Et cette fois ce n’est pas une vieille connaissance mais carrément du gratin qui vient cogner à sa porte. Car depuis que la redoutable et redoutée maître-tempête Styx Orage s’est absentée pour affaires, rien ne va plus pour l’intendante en charge de la maisonnée. Il y a d’abord le fils, enlevé par des malfaiteurs réclamants une rançon colossal pour le retour du petit protégé. Et puis il y a les deux filles au comportement étrange et visiblement très désireuses de quitter l’étouffant cocon familial. Et puis le père, réputé volage et dépensier. Bref on a affaire à un véritable panier de crabes dans lequel notre détective va évidemment aller fourrer son nez.

Le mariage de la fantasy et du polar est à mon sens une excellente idée et ce n’est pas ce « Cœur d’or à l’amer » qui prouvera le contraire. Glen Cook construit habilement et patiemment son intrigue, n’hésitant pas à multiplier les fausses pistes pour mieux perdre son lecteur qui en suit avec d’autant plus d’intérêt l’évolution de l’enquête. Les rebondissements se succèdent à un rythme effréné, ne nous laissant que rarement l’occasion de reprendre notre souffle et ne permettant finalement que très peu au détective de cogiter sur la situation. Chaque fois que l’enquête s’embourbe, un événement ou une révélation vont aussitôt faire naître de nouvelles théories et donc entraîner la découverte de nouveaux suspects. Certains trouveront peut-être à y redire mais dans l’ensemble il faut avouer que cela fonctionne plutôt bien. L’un des points forts du roman tient également à son protagoniste, enquêteur grognon mais pragmatique qu’on retrouve avec grand plaisir, de même que certains de ses acolytes que l’on avait déjà pu croiser dans le tome précédent. Je serais un peu plus nuancée en ce qui concerne les personnages féminins, trop souvent cantonnées au rôle de faire-valoir du détective. Pour ce qui est des différentes espèces peuplant cet univers de fantasy un peu déjanté, l’auteur nous fournit un panel plus restreint que dans le précédent tome, même si notre héros a malgré tout l’occasion d’être confronté à quelques ogres et autres sorcières.

 

Avec « Cœur d’or à l’amer », Glen Cook signe un deuxième tome tout aussi réussi que le premier. Nous voilà cette fois plongés dans une enquête impliquant l’élite de Tonnefaire que notre héros a bien du mal à percer à jour. Un bon moment de lecture, comme toujours avec cet auteur.

Voir aussi : Tome 1 ; Tome 3 ; Tome 4 ; Tome 5

Publicités

Publié le 1 juillet 2016, dans Fantasy, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Encore une série qu’il faut que je lise, sauf que là, avec les 31 romans achetés via la Grosse OP, je suis sur le point d’établir le programme de lecture de… 2018 😀 Merci pour ta critique !

  2. Il me fait penser à Indiana Jones, le détective ! 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :