Chroniques des Nouveaux Mondes, tome 3 : Survivants des arches stellaires

Chroniques des Nouveaux Mondes 3 Survivants des arches stellaires

Titre : Survivants des arches stellaires
Cycle : Chroniques des Nouveaux Mondes, tome 3
Nouvelles : La ballade de Silla ; Eros ; Survivants des arches stellaires ; Aux portes de l’Enfer
Auteur : Jean-Marc Ligny
Éditeur : ActuSF (Les Trois Souhaits)
Date de publication : 2010 (pour ce recueil)

Synopsis : En quête d’un ailleurs, les passagers de la Folle Espérance se sont embarqués pour un voyage de quatre-vingt-dix ans. Neuf décennies d’un sommeil sans rêve, pour rejoindre un monde d’espoir et le découvrir… déjà colonisé. Nouvelle éponyme de ce recueil de quatre récits, Survivants des arches stellaires raconte l’histoire d’une rencontre entre le passé et l’avenir dans les méandres de l’espace et du temps.
Avec ce nouveau livre aux éditions Actusf, Jean-Marc Ligny, auteur de chefs d’oeuvres comme AquaTm ou Jihad, clôt l’intégrale de ses nouvelles dans l’univers des Chroniques des Nouveaux Mondes. Il y peint une fresque gigantesque d’un futur à l’assaut des étoiles dans lequel l’humain garde toute sa place.

Note 3.5

« L’amour est une laisse de soie qui conduit l’être humain soit au Ciel, soit en Enfer », dit un proverbe terrien.
[dans « La ballade de Silla »]

Avec ce dernier recueil de nouvelles de Jean-Marc Ligny chez ActuSF, l’auteur poursuivait son parcours des Nouveaux Mondes qu’il a mis en place avec quatre récits rapides à lire qui concernaient surtout l’amour et la séparation.

Ce troisième et dernier recueil comporte les nouvelles suivantes (l’année entre parenthèses correspond à la chronologie dans le monde de science-fiction créé par Jean-Marc Ligny) :
– La ballade de Silla (2401)
– Eros (2417)
– Survivants des arches stellaires (2422)
– Aux portes de l’Enfer (2426)

L’auteur nous propose des nouvelles à chute davantage que précédemment, la plus étonnante étant peut-être « Eros » puisqu’on ne s’attend pas une violence aussi gratuite, et la plus fouillée est sûrement celle qui donne son titre au recueil, « Survivants des arches stellaires », car elle permet vraiment de s’immerger dans ces Nouveaux Mondes et de saisir la consistance que l’auteur veut y donner : non seulement ses thématiques propres sont bien présentes (l’amour terre-à-terre alors que les voyages spatiaux sont légion, par exemple), mais en plus l’arrière-plan de son univers est mis à profit pour tisser une intrigue parfaitement calibrée pour une nouvelle, qui en plus finit bien, ce qui renvoie à la part d’optimisme qu’il a voulu conserver en écrivant ces Chroniques.

Ce recueil vaut aussi le détour pour ses nombreux repères historiques et son vaste lexique présents en fin d’ouvrage concernant l’univers développé par l’auteur dans ces Chroniques des Nouveaux Mondes.

Voir aussi : Tome 1 ; Tome 2 ; La Saga d’Oap Täo ; Les Oiseaux de Lumière

Autres critiques : Vil Faquin (La Faquinade)

Publicités

À propos de Dionysos

Kaamelotien de souche et apprenti médiéviste, tentant de naviguer entre bandes dessinées, essais historiques, littératures de l’imaginaire et quelques incursions vers de la littérature plus contemporaine (@DenisPiel). Membre fondateur du Bibliocosme.

Publié le 3 juin 2016, dans Science-Fiction, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. non merci, j’ai trop àlire et je ne suis pas une grande fan de nouvelles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :