La jeune détective et autres histoires étranges

La jeune détective

Titre : La jeune détective et autres histoires étranges
Auteur : Kelly Link
Nouvelles : Nymphéas, Lilas, Lilas, Iris ; Le chapeau du spécialiste ; Leçons de vol ; Voyages avec la reine des Neiges ; Chaussures et mariages ; Le fantôme de Louise ; La jeune détective ; Le sac à main féerique : Animaux de pierre ; Plans d’urgence antizombies ; Peau de chat ; Magie pour débutants
Éditeur : Denoël / Folio SF
Date de publication : 2008 / 2011
Récompenses : Grand Prix de l’Imaginaire 2009 (meilleur recueil de nouvelles étrangères ; meilleure traduction)

Synopsis : Kelly Link publie ses premières nouvelles en 1995 et reçoit sa première récompense, le James Tiptree Award, pour « Voyages avec la reine des Neiges », dès 1998. Depuis, elle n’a cessé d’accumuler les prix littéraires : World Fantasy Award 1999 pour « Le chapeau du spécialiste », prix Nebula 2002 pour « Le fantôme de Louise », prix Hugo 2005, prix Locus 2005 et prix Nebula 2006 pour « Le sac à main féerique », prix Locus 2006, prix de la British Science Fiction Association 2006 et prix Nebula 2006 pour « Magie pour débutants ». Tous ces textes frappent par leur paradoxale originalité. S’y mêlent aussi bien des éléments de fantasy, de science-fiction que d’horreur.

Note 1.0

Voila pourquoi, aux Voyages de la Reine des Neiges, nous avons mis au point à votre intention un programme tout compris de luxe, mais abordable. Visitez le monde en traîneau à oies ; découvrez la forêt archétypale, le pays des merveilles hivernal ; discutez avec d’authentiques animaux parlants (merci de ne pas les nourrir). Hébergement en établissements trois étoiles : dormez sur des matelas à ressorts confortables, garantis sans petits pois ! Tarifs spéciaux pour les sœurs aînées, les demi-sœurs, les belles-mères, les méchantes sorcières, les mégères, les princesses ayant embrassé des crapauds sans être informées des conséquences. (Voyages avec la reine des neiges)

 

Cela faisait des années que je n’avais pas été rebutée par un livre au point de ne pas le terminer et c’est malheureusement à « La jeune détective » de Kelly Link que je dois mon dernier récent abandon. L’ouvrage se compose pourtant de douze nouvelles ce qui, la plupart du temps, garantit au lecteur de trouver ne serait-ce qu’un ou deux textes susceptibles de l’enthousiasmer un minimum. Cette fois, pourtant, rien à faire… Je suis restée totalement hermétique aux histoires contées par Kelly Link dont je ne suis jamais parvenue à saisir ni l’intérêt, ni le message, ni bien souvent le sens lui-même. L’auteur se plaît à laisser patauger son lecteur qui se retrouve systématiquement confronté à une situation à laquelle il ne comprend rien et dont il pressent seulement qu’elle n’est pas normale, quant bien même les personnages eux-mêmes ne semblent pas toujours s’en rendre compte. Pour tout le reste, le lecteur devra se débrouiller seul, car l’auteur ne se donne pas la peine de fournir ne serait-ce qu’un minimum d’explications (ou alors celles-ci étaient trop subtiles pour moi, ce qui reste bien sûr une option à envisager). Où se trouve le personnage de « Nymphéas, Lilas, Lilas, Iris » et pourquoi ne parvient-il pas à se rappeler le nom de sa femme ? Qu’y a t-il de si dérangeant dans la maison évoquée dans les « Animaux de pierre » ? Qui sont la jeune détective et son « admirateur »  et pourquoi cette enquête en lien avec un conte de fée ? Ne cherchez pas, vous n’aurez la réponse à aucune de ces questions qui constituent pourtant à mon sens le fondement même des nouvelles mentionnées.

Si l’intrigue pêche, il est toujours possible de se rattraper avec les personnages, me direz-vous. Et bien non, et ce pour la même raison : on ne s’y intéresse pas parce qu’on ne les comprend pas. Leurs comportements ne répondent la plupart du temps à aucune logique et se révèlent constamment en décalage avec la situation, du moins lorsqu’ils se donnent la peine de réagir. Rien ne semble les surprendre et même les événements les plus délirants comme la fréquente intervention de personnages de contes de fées ne les font pas réagir, ou alors de manière confuse. Sur les neuf nouvelles du recueil que j’ai pu découvrir avant de jeter l’éponge, trois seulement me paraissent légèrement dignes d’intérêt. Dans la première (« Leçons de vol »), l’auteur s’inspire de la mythologie grecque pour nous concocter une histoire alambiquée dont on parvient malgré tout à comprendre qu’il s’agit d’une réinterprétation contemporaine d’un épisode légendaire mettant en scène un bâtard du dieu Zeus, pourchassé par la jalouse et impitoyable Héra. « Voyages avec la reine des Neiges » se lit également sans grande difficulté, même si là encore certains points de l’histoire restent très nébuleux, de même que « Le sac à main féerique », nouvelle dans laquelle l’auteur évoque la complicité entre une grand-mère et sa petite-fille à qui elle raconte des histoires abracadabrantes sur ses origines et les étranges pouvoirs que détiendrait son sac-à-main… Pour ce qui est du reste, vous l’aurez compris, ce fut assez laborieux.

 

Il est très rare que je ne parvienne pas à adhérer ne serait-ce qu’un minimum à un livre mais ce fut malheureusement le cas pour « La jeune détective ». Je m’en voudrais cela dit de décourager les potentiels lecteurs qui souhaiteraient tenter l’expérience aussi je me permets de rappeler que certaines des nouvelles de cet ouvrage ont reçu quantité de prix littéraires prestigieux et que le recueil lui-même a été récompensé en 2009 par le Grand Prix de l’imaginaire. Comme quoi, les goûts et les couleurs…

Publicités

Publié le 3 décembre 2015, dans Fantastique, et tagué , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :