Un début prometteur

Un début prometteur

Titre : Un début prometteur
Scénario : Emma Luchini, Nicolas Rey et Vanessa David d’après le roman éponyme de Nicolas Rey
Réalisateur : Emma Luchini
Acteurs principaux : Manu Payet, Vaeerle Baetens, Zacharie Chasseriaud, Fabrice Luchini, Jean-Michel Balthazar
Date de sortie française : 29 septembre 2015

Synopsis : Martin, désabusé pour avoir trop aimé et trop vécu, retourne chez son père, un horticulteur romantique en fin de course. Il y retrouve Gabriel, son jeune frère de 16 ans, exalté et idéaliste, qu’il va tenter de dégoûter de l’amour, sans relâche. Mais c’est sans compter Mathilde, jeune femme flamboyante et joueuse, qui va bousculer tous leurs repères…

Note 3.5

Ça fait quoi d’avoir cent ans ?

En adaptant le roman de Nicolas Rey (lequel a collaboré à l’adaptation avec Vanessa David) Emma Luchini nous offre une chronique douce-amère pleine de charme et de subtilité sur le sentiment amoureux. Le vrai plus du film vient de la composition de Manu Payet qui tient là son meilleur rôle. En écrivain addictif à tout ce qu’on peut ingurgiter ou sniffer, Martin se détruit à petit feu, tout en aidant paradoxalement les autres à aller mieux. Ce personnage destructeur, Manu Payet s’y glisse avec conviction et justesse. On découvre un potentiel qu’on espérait voir depuis sa première réalisation (« Situation amoureuse : c’est compliqué »). Espérons que ce personnage de Martin donnera à d’autres réalisateurs l’envie d’aller titiller une facette plus dramatique de son jeu. Fabrice Luchini en horticulteur, père désabusé, et Zacharie Chasseriaud en amoureux fleur bleue complètent cette famille atypique. Le trio masculin tombe sous le charme (nous aussi) de la délicieuse Verlee Baetens : sa gouaille fait merveille, elle nous offre de très belles scènes (avec notamment un moment magnifique ou elle reprend un titre de Barbara). Ce « Début prometteur » a bien des atouts pour qu’on y trouve du plaisir.

Emma Luchini signe une belle comédie qui joue constamment sa partition avec brio et sensibilité. Une belle surprise.

À voir 3.5 4.0

Publicités

Publié le 7 octobre 2015, dans Récit contemporain, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :