Boomerang

Boomerang

Titre : Boomerang
Scénario : François Favrat et Emmanuel Courcol d’après le roman éponyme de Tatiana de Rosnay
Réalisateur : François Favrat
Acteurs principaux : Laurent Lafitte, Mélanie Laurent, Audrey Dana, Wladimir Yordanoff, Bulle Ogier, Anne Suarez, Anne Loiret, Angèle Garnier, Clarisse Atger
Date de sortie française : 23 septembre 2015

Synopsis : Boomerang : nom masculin, arme de jet capable en tournant sur elle-même de revenir à son point de départ… En revenant avec sa sœur Agathe sur l’île de Noirmoutier, berceau de leur enfance, Antoine ne soupçonnait pas combien le passé, tel un boomerang, se rappellerait à son souvenir. Secrets, non-dits, mensonges : et si toute l’histoire de cette famille était en fait à réécrire ? Face à la disparition mystérieuse de sa mère, un père adepte du silence et une sœur qui ne veut rien voir, une inconnue séduisante va heureusement bousculer la vie d’Antoine…

Note 4.0

On ne se parle pas, on ne se parle pas dans cette famille.

Un terrible secret familial empoisonne la vie d’Antoine et la vérité est bien loin de ce qu’il imaginait. Construit comme un thriller psychologique, «Boomerang », adaptation d’un roman de Tatiana de Rosnay, est un film mené efficacement par François Favrat. Au fil des révélations, le puzzle familial se découvre, douloureux mais libérateur. Emmené par un Laurent Lafitte remarquable d’intensité et de colère retenue, en proie à des questions sans réponse, le sociétaire de la comédie française montre une nouvelle fois l’étendue de son grand talent. Solidement épaulé par Mélanie Laurent (la sœur qui ne veut pas rouvrir les plaies), Audrey Dana et Wladimir Yordanoff, ce boomerang vous revient en pleine face, ou plutôt en plein cœur, avec justesse et émotion.

Un film intense et bouleversant. A voir évidemment.

À voir 3.5 4.0

Publicités

Publié le 2 octobre 2015, dans Récit contemporain, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 8 Commentaires.

  1. Très beau film avec au centre de l’intrigue, le magnifique passage du Gois et un thème cher à Tatiana de Rosnay, le secret de famille. Même si après coup, on s’aperçoit que l’histoire est somme toute banale, on est tenu en haleine quasiment jusqu’au bout car on s’interroge sans cesse sur la santé mentale de l’anti-héros. Le retournement de comportement de la sœur vaut aussi son pesant d’images… Un film intelligent. Une autre superbe adaptation après l’inoubliable Elle s’appelait Sarah et Kristin Scott-Thomas.

  2. Deuxième critique positive sur ce film. Je l’ai mis dans ma to do même si l’affiche et l’histoire et le casting m’attirent seulement moyennement. Je suis pour les surprises ! Ce soir ça sera, normalement, « Ni le ciel, ni la Terre »

  3. Je l’ai beaucoup aimé aussi. Et puis les vues de Noirmoutier font un bien fou !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :