Origines, tome 1 : Le Château des millions d’années

Origines 1 Le Château des millions d'années

Titre : Le Château des millions d’années
Cycle : Origines, tome 1
Auteur : Stéphane Przybylski
Éditeur : Le Bélial’ (fiche officielle)
Date de publication : 12 février 2015

Synopsis : Juin 1939. Heinrich Himmler diligente une mission archéologique en Irak dans le but officieux de s’allier les populations locales afin de saper l’influence britannique et préparer l’avènement d’un nouvel ordre mondial…
Au sein de cette expédition qu’il dirige en sous-main, l’officier SS Friedrich Saxhäuser. Héros de la Grande Guerre, agent naviguant dans les eaux troubles des divers services de renseignement du Reich, ce soldat hors normes a lié son destin à celui d’Adolf Hitler depuis le putsch manqué de Munich en 1923. Or, dans la vallée d’un affluent du Tigre, Saxhäuser met bientôt au jour l’impensable, une découverte si vertigineuse qu’elle pourrait bien changer la donne dans le conflit qui s’annonce… Mais encore faut-il pouvoir acheminer pareille trouvaille jusqu’en Allemagne. Et d’ailleurs, Saxhäuser le veut-il vraiment ?

Note 4.0
 
Coup de coeur

– Vous pouvez faire quelque chose pour assurer sa « conservation » ?
– J’ai étudié l’embaumement des momies égyptiennes, et tenté de reproduire leurs techniques pendant mes voyages. Savez-vous que j’ai momifié des cadavres de nouveaux-nés au Tibet et en Nouvelle-Guinée ?
Schmundt mentionnait cette anecdote comme s’il était agi de la vivisection d’une grenouille dans un cours de sciences naturelles.

Que voilà bien une publication particulière ! Je ne me souviens pas d’un tel déploiement médiatique de la part des éditions du Bélial’ et l’annonce directe d’une tétralogie (prévue sur deux ans) sur des nazis avec une première publication sous forme de feuilleton numérique ne pouvait qu’attirer mon attention. Un concours bienheureux sur La Prophétie des Ânes, le blog de Cornwall, m’a permis d’acquérir ce premier roman de Stéphane Przybylski.

Le Château des Millions d’années est ainsi le premier tome de la tétralogie Origines. Il nous narre les aventures de Friedrich Saxhäuser autour de l’été 1939 dans les contreforts du Kurdistan irakien. Alors que nous sommes, géopolitiquement, au paroxysme de la montée des tensions entre États de l’Europe occidentale, et accessoirement entre puissances coloniales, depuis quelques années, ce pur produit du système national-socialiste est envoyé avec le scientifique Joachim Schmundt pour faire la lumière sur des recherches archéologiques menées en Irak. Indéniablement, l’auteur met en avant la puissance de l’occulte dans les années 1930, et plus spécifiquement dans les arcanes du pouvoir nazi allié à des scientifiques de premier ordre (en lien ci-dessous, un article intéressant sur l’occultisme nazi).

Sur ce canevas tout à fait historique, mais bien baigné de quelques éléments de science-fiction que nous nous attendons à voir développés dans le deuxième tome, Stéphane Przybylski organise un roman déjà très structuré. Il organise son propos en se fondant énormément sur des flashbacks très variés, que ce soit pour préciser les relations personnelles du héros principal, notamment les liens amoureux entre Friedrich Saxhäuser et Andrea von der Glotz, mais aussi pour instiller l’esprit surnaturel du roman lors de souvenirs de Friedrich par exemple en rapport à ses anciennes missions à Cancuen sur les traces des Mayas, et enfin pour replacer, de façon non seulement pédagogique mais surtout très utile, les événements fondateurs de la montée d’Adolf Hitler vers le pouvoir en Allemagne. Même si cela pourra perdre quelques lecteurs, l’attrait du roman historique est bien là. Accrochez donc votre attention aux indications de date en début de chaque paragraphe pour ne pas vous perdre, car on a vite fait d’avoir besoin de revenir une ou deux pages en arrière pour être sûr de situer comme il convient le paragraphe en passe d’être lu.

Ce premier tome semble se concentrer sur une quête constante d’une rédemption voulue par Friedrich Saxhäuser. Les allusions récurrentes à Richard Wagner (le choix de la tétralogie, le thème de la puissance allemande, le nom choisi pour le personnage principal, etc.) en font aussi un personnage que nous pourrions nous attendre à devenir très tragique, ou en tout cas très épique, ce qui n’est pas encore tout à fait le cas ici. D’ores et déjà, tout lecteur verra bien l’intention de l’auteur de dépeindre efficacement une période et des points de vue finalement trop méconnus, dans une période comme la nôtre où on nous rebat inlassablement les oreilles de la mémoire de la Deuxième Guerre mondiale.

Un premier tome puissant donc, qui finit de façon un peu abrupte tant nous pouvions nous attendre à une première tentative de conclusion à cette intrigue. Dans tous les cas, le focus porté sur les réticences intérieures et personnelles ainsi que la mise en avant de l’occulte dans les années 1930 rendent déjà ce début de tétralogie très intéressant à découvrir, suffisamment captivant même pour guetter la suite.

Voir aussi : Tome 2 ; Tome 3 ; Tome 4

Autres critiques : Apophis (Le Culte d’Apophis) ; BlackWolf (Blog O Livre) ; Cornwall (La Prophétie des Ânes) ; Daidin (Le Blog uchronique de Daidin) ; François Schnebelen (YoZone) ; Grégory Drake (Bifrost) ; Hubert Prolongeau (Télérama) ; Lhotseshar (Au pays des Cave Trolls) ; Lutin82 (Albédo – Univers imaginaires) ; Oriane (La Pile à Lire) ; Vert (Nevertwhere) ; Xapur (Les Lectures de Xapur)

Publicités

À propos de Dionysos

Kaamelotien de souche et apprenti médiéviste, tentant de naviguer entre bandes dessinées, littérature de l’imaginaire et quelques incursions vers de la littérature plus contemporaine (@DenisPiel). Membre fondateur du Bibliocosme.

Publié le 19 septembre 2015, dans Science-Fiction, et tagué , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 10 Commentaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :