Le printemps des arabes

Le printemps des arabes

Titre : Le printemps des arabes
Scénariste : Jean-Pierre Filiu
Dessinateur : Cyrille Pomès
Éditeur : Futuropolis
Date de publication : 2013

Synopsis : Le 17 décembre 2010, à Sidi Bouzid en Tunisie, la police locale confisque sa charrette et sa balance à un jeune marchand ambulant de fruits et de légumes qui n’avait que cela pour faire vivre sa mère et ses six frères et soeurs. En un geste de protestation ultime face aux brimades, aux humiliations et à la corruption qui durent depuis des années, Mohamed Bouazizi s’immole par le feu. Ce sacrifice provoque des émeutes qui vont gagner la Tunisie toute entière. Le printemps arabe vient de commencer. Rapidement, c’est la région toute entière du proche et moyen orient qui s’embrase. Tour à tour, les dictatures tombent. Egypte, Lybie, Yémen, Syrie… aucun pays n’échappe à ces révolutions, reliées par la jeunesse et les réseaux sociaux. Même si l’histoire est toujours en marche, Jean-Pierre Filiu et Cyrille Pomès nous apportent un éclairage nouveau, par le prisme de la jeunesse, sur ce qu’il convient d’appeler le printemps des Arabes.

Note 4.0

Le printemps des arabes, c’est l’histoire de ces hommes et de ces femmes qui se sont levés pour reprendre en main leur destin. La liberté se mérite chaque jour, et la démocratie est trop humaine pour ne pas être fragile. N’oublions pas cette leçon qui nous vient du sud de la Méditerranée.

 

Fin 2010, le monde arabe est secoué par des vagues de contestations populaires qui entraînent la chute de régimes dictatoriaux que l’on pensait jusqu’alors immuables. Tunisie, Égypte, Libye, Maroc, Yémen, Syrie… : peu à peu le phénomène s’étend et provoque des bouleversements considérable dans ces pays où le peuple exprime son ras-le-bol par le biais de manifestations pacifistes, souvent dispersées par la force. Historien spécialiste de l’Islam, Jean-Pierre Filiu et son collaborateur Cyrille Pomès nous proposent de revenir avec cet ouvrage sur les événements de ces cinq dernières années en tentant de mettre en lumière le rôle joué par des hommes et des femmes ordinaires qui se sont dressés contre l’injustice et le totalitarisme qui gangrenaient leur pays. Corruption, conditions de vie déplorables, impunité des dirigeants, absence de liberté d’expression… : les raisons de se rebeller ne manquent pas pour les habitants des pays arabes qui aspirent à davantage de liberté. L’ouvrage est organisé en une quinzaine de chapitres qui reviennent sur la naissance et l’évolution de ces mouvements contestataires, pays après pays. Les auteurs abordent ainsi tour à tour la destitution et l’exil de Ben Ali en Tunisie, la chute de Moubarak en Égypte et la prise de pouvoir par l’armée par le biais du maréchal Tantaoui (rapidement aussi décrié que l’ancien dictateur), sans oublier la disparition du colonel Kadhafi en Libye, les nombreux troubles qui secouèrent le Yemen, le Maroc, Bahreïn ou encore Gaza, et bien sur le soulèvement populaire contre Bachar Al-Assad en 2011 en Syrie. Les conséquences de ce printemps arabe sont pour leur part très diverses d’une région à l’autre et se traduisent aussi bien par la chute des régimes dictatoriaux et la mise en place de nouvelles réformes que par une sanglante répression ou une interminable guerre civile.

Le printemps des arabes planche 1

Les explications claires et détaillées de Jean-Pierre Filiu conjuguées aux dessins soignés et particulièrement évocateurs de Cyrille Pomès permettent aux lecteurs non seulement de mieux comprendre les enjeux de ces révolutions mais aussi et surtout de rendre hommage à celles et ceux qui ont donné leur vie (et continuent aujourd’hui de le faire) pour la défense de la liberté. C’est le cas de Mohammed Bouazizi, âgé de 26 ans en 2010 et qui s’immolera par le feu pour manifester son désespoir et son opposition au régime de Ben Ali. C’est aussi le cas de Fadwa Suleiman, célèbre actrice syrienne qui s’engagera activement dans la résistance contre Bachar Al-Assad, ou encore celui de Madhi Zeyo, cadre ordinaire qui donnera sa vie pour que les insurgés puissent remporter une victoire stratégique contre les troupes de Kadhafi. Autant d’exemples qui permettent de mettre des visages sur des événements pour lesquels les Occidentaux se sentent malheureusement trop souvent peu concernés. Les exemples choisis par Jean-Pierre Filiu permettent également de mettre en lumière les différentes méthodes utilisées par les contestataires qui, partout, prônent majoritairement la non violence à l’image du syrien Ghyath Matar, 26 ans, qui sera torturé et assassiné par les sbires de Bachar Al-Assad. L’auteur tente également de mettre l’accent sur l’utilisation par les insurgés des nouveaux modes de communication, à commencer par internet. Là encore les exemples sont nombreux mais le plus parlant reste sans doute celui de ces « journalistes-citoyens » qui, en Syrie, risquent leur vie jour après jour pour informer le monde sur les massacres perpétrés sur les populations civiles.

Le printemps des arabes planche 2

Un album instructif et intelligemment conçu qui permet au lecteur de bien prendre la mesure de ce qui se passe dans le monde arabe depuis 2010 et qui rend un bel hommage à tous ceux qui se sont battus et sont morts pour la défense de leurs idées. Un éclairage bienvenu tandis que les combats qui ont résulté de ce printemps arabe se poursuivent aujourd’hui encore dans certaines régions.

Publicités

Publié le 9 septembre 2015, dans Récit contemporain, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Je lirai cet album. Il s’est passé tellement de choses, dans tant d’endroits, que j’ai vite perdu le fil des printemps arabes. Si en plus la BD a été réalisée avec le concours d’un chercheur, je ne doute pas de sa qualité.

  2. J’ai entendu il y a peu Jean-Pierre Filliu parler de son dernier ouvrage : « Les Arabes, leur destin et le nôtre ». Cet homme est d’une grande clarté et il déplace avec intelligence notre regard. Je ne savais pas qu’il avait aussi donné dans le scénario de bande dessinée.

    • Il vient d’en sortir une nouvelle chez le même éditeur mais cette fois uniquement sur la situation en Syrie (La Dame de Damas). Un ouvrage très réussi également.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :