Holmes (1854/1891?), tome 1 : L’adieu à Baker Street

Holmes tome 1

Titre : L’adieu à Baker Street
Série : Holmes (1854/1891?), tome 1
Scénariste : Luc Brunschwig
Dessinateur : Cécil
Éditeur : Futuropolis
Date de publication : 2006

Synopsis : 4 mars 1891, Sherlock Holmes disparaît aux chutes de Reichenbach, entraînant avec lui, dans la mort, son plus grand ennemi, le professeur Moriarty. Effondré, le docteur Watson ignore alors qu’il va se lancer dans une incroyable enquête, qui va tout lui révéler de son ami le détective.

Note 4.0

Moriarty est un homme très cultivé, Watson… Doté par la nature de dons phénoménaux en mathématiques. Il est le Napoléon du crime, Watson, il est l’organisateur de tous les forfaits ou presque qui restent impunis dans cette ville.

 

Offert cette année dans le cadre des 48h de la BD, « L’adieu à Baker Street » marque le début d’une nouvelle série de qualité consacrée au héros le plus célèbre d’Arthur Conan Doyle : Sherlock Holmes. Seulement l’essentiel de l’action de ce premier volume se déroule en 1891, soit quelque temps après la mort du détective, disparu dans les chutes de Reichenbach en entraînant avec lui son plus grand ennemi : le professeur Moriarty. Watson, inconsolable, se décide deux ans plus tard à finalement publier le récit de la mort de son ami dont la version des faits ne semble toutefois pas correspondre à la réalité, notamment en ce qui concerne la véritable personnalité de Moriarty. Épaulé de Wiggins, Watson se lance alors dans une enquête difficile qui pourrait bien ternir la réputation du célèbre détective. L’approche est originale et l’intrigue assez habilement élaborée pour constamment laisser planer le doute sur les motivations de chacun des personnages. Les auteurs se gardent également bien de lever les doutes du lecteur concernant l’état mental de Sherlock Holmes, personnage omniprésent bien que n’apparaissant que brièvement à l’occasion de flashbacks qui ne sont d’ailleurs là que pour continuer à alimenter la suspicion générale. Les rebondissements sont nombreux et souvent inattendus, notamment en ce qui concerne la possible origine de la rivalité opposant le détective au professeur Moriarty.

Holmes tome 1 planche 1

Le ton se fait toutefois un peu plus léger dans ce que je croyais être la seconde partie de l’album mais qui serait en fait dans cette édition spéciale « 48h de la BD » le début du deuxième volume intitulé « Les liens du sang ». Oublié Watson et son enquête, les auteurs nous entraînant cette fois près de cinquante ans en arrière, aux côtés des parents du détective dont on assiste à la première rencontre. Un retour en arrière saisissant, non pas tant en raison du changement de protagonistes, mais plutôt à cause de l’évolution de l’ambiance. En effet, si le premier album consacré aux recherches de Watson baignait dans une lumière bleutée assez sombre, c’est la couleur jaune qui domine cette fois dans le second tome. Un contraste auquel j’ai personnellement été très sensible, de même qu’à la qualité des graphismes. Les amateurs des aventures du célèbre détective seront également ravis de relever les références distillées par les auteurs à l’œuvre originale dont on retrouve évidemment un certain nombre de personnages emblématiques (Mycroft Holmes, Madame Hudson…). Conan Doyle lui-même fait une sympathique petite apparition en tant qu’ami et agent littéraire de John Watson. Rien à redire non plus en ce qui concerne les personnages auxquels on s’attache dès les premières pages, qu’il s’agisse des proches du détective disparu ou de ses parents.

Holmes tome 1 planche 2

Un premier tome très convainquant qui parvient efficacement à titiller l’intérêt du lecteur, ravi de peut-être découvrir une nouvelle interprétation concernant la personnalité complexe de Sherlock Holmes ainsi que son combat contre Moriarty. Difficile après cela de ne pas être tenté de se procurer les volumes suivants…

Voir aussi : Tome 2 ; Tome 3 ; Tome 4

Publicités

Publié le 11 août 2015, dans Polar - Thriller, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 7 Commentaires.

  1. Merci pour cet avis ! Cela fait un moment déjà qu’il me tente… Je vais céder 🙂

  2. J’adore leurs dessins, leurs couleurs, les tons, l’ambiance, le mystère, mais je haïs l’attente entre deux tomes !! 4 ans entre le 3 et le 4… il doit y en avoir 10, je risque d’être pensionnée pour le 10… mdr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :