Isabellae, tome 1 : L’homme-nuit

Isabellae tome 1

Titre : L’homme-nuit
Série : Isabellae, tome 1
Scénariste : Raule
Dessinateur : Gabor
Éditeur : Le Lombard
Date de publication : 2013

Synopsis : Japon, 1192. Sept ans après la bataille de Dan-no-ura qui ouvrit le bal de l’ère féodale. Sept années qu’Isabellae Ashiwara arpente les routes du pays en compagnie du fantôme de son père, gagnant sa vie à la pointe de son sabre. Sept années passées à rechercher sa sœur Siuko, disparue. Le temps est finalement venu pour la chasseuse de primes de se confronter à son passé et de prendre les rênes de son destin…

Note 3.5

– Cesse de te tourmenter. Essaie d’oublier. Choisis un village au hasard, fonde une famille… Cela m’attriste de te voir gâcher tes plus belles années.
– Ce n’est pas mon genre et tu le sais. La recherche de ma sœur ne m’empêche pas de jouir du présent.
– En affrontant constamment la mort ?
– C’est ma façon de rester en vie et de me sentir vivante. Bien sur, toi, tu ne te souviens pas de ce que cela signifie.
– Pourquoi tu dis ça ? Parce que je suis mort ?

 

Dans le Japon du XIIe siècle, une jeune fille rousse accompagnée du fantôme de son père arpente le pays afin de retrouver sa petite sœur, disparue suite à la mort de leur mère dont elle juge son aîné responsable. Après des années d’errances et de recherches, là voilà enfin près du but, mais les retrouvailles ne s’annoncent pas très chaleureuses. Et si cette rencontre tant attendue entre les deux sœurs ne pouvait se conclure que par la mort de l’une ou de l’autre ? Les Espagnols Raule et Gabor signent avec « Isabellae » une bande dessinée originale mettant en scène une héroïne peu ordinaire. Chasseuse de prime gagnant sa vie à la pointe de son sabre, la jeune fille se révèle vite pleine de ressources et parfaitement apte à affronter tous les obstacles qui encombreraient sa route, qu’il s’agisse de hordes de brigands ou de meutes de loups. Ses compagnons de route sont eux aussi peu banals, du voleur séduisant et arrogant mais plein d’humour au jeune garçon un peu naïf partagé entre son désir de devenir le disciple d’un maître bouddhiste et sa soif d’aventures.

Isabellae planche 1

L’univers mis en scène par les deux artistes ne manque également pas d’intérêt et n’hésite pas à emprunter quelques éléments à la fantasy. Rien à redire non plus du côté de l’intrigue qui nous en dévoile assez pour comprendre les enjeux pour chacun des personnages, tout en nous en cachant suffisamment pour nous donner envie de poursuivre notre lecture avec le deuxième opus. Alternant efficacement scènes d’action et moments plus intimistes nous en apprenant davantage sur la personnalité de chacun des personnages, le scénario ne laisse pas un moment de répit au lecteur qui assiste avec humour à la constitution de ce groupe pour le moins hétéroclite, et apprend avec gravité les tragiques événements qui frappèrent Isabellae et sa famille. Les graphismes sont pour leur part très réussis, notamment lorsqu’il est question de mettre en scène les nombreux combats opposant divers adversaires à notre belle héroïne à la splendide et peu courante chevelure rousse.

Isabellae planche 2

Un premier tome très convaincant mettant en scène une jeune fille forte et indépendante tentant désespérément d’apaiser sa culpabilité en se confrontant à son passé. Le pari est donc réussi pour Raule et Gabor qui nous offrent avec « Isabellae » une bande dessinée de qualité à l’héroïne et à l’univers surprenants. Une bonne découverte que je m’en vais de ce pas poursuivre avec le second volume au titre évocateur : « Une mer de cadavres ».

Voir aussi : Tome 2 ; Tome 3 ; Tome 4 ; Tome 5

Publicités

Publié le 16 février 2015, dans Fantasy, et tagué , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :