Les Annales de la Compagnie noire, tome 5 : Rêves d’acier

Les annales de la compagnie noire tome 5 Rêves d'acier

Titre : Rêves d’acier
Cycle : Les Annales de la Compagnie noire, tome 5
Auteur : Glen Cook
Éditeur : L’Atalante / J’ai Lu
Date de publication : 2001 / 2006

Synopsis : La poussière retombe après la bataille et le tableau n’est guère reluisant. Toubib laissé pour mort sur le champ de bataille, Gobelin et Qu’un œil manquant à l’appel… autant dire que la compagnie a essuyé de sérieux revers. Il est temps de reprendre les choses en main. C’est ce que Madame va s’employer à faire, quitte à redevenir le tyran maléfique qu’elle fut jadis. Les assassins fanatiques du culte local ne s’y trompent d’ailleurs pas et voient en elle l’incarnation de Kina, la déesse du meurtre qu’ils vénèrent. Voilà une main d’œuvre dévouée et efficace sur laquelle Madame peut maintenant compter. Après tout, qui sait s’ils n’ont pas raison, Madame ferait une parfaite candidate, d’autant plus que l’Année des crânes, qui marquera le retour de Kina, se profile à l’horizon.

Note 4.0

Mais s’il existe trois grandes puissances, pourquoi pas davantage ? Le monde est vieux. Un voile de mystère drape le passé. Ceux qui acquièrent un grand pouvoir en leur temps souvent y parviennent en puisant dans les secrets de jadis. Qui sait combien de grands maux reposent en cette terre hantée ? Qui sait si les dieux de tous les peuples et de toutes les époques ne naissent pas simplement du souvenir de ceux qui ont suivi un chemin semblable au mien et qui sont néanmoins tombés, victimes du temps implacable ? Voilà une pensée bien déprimante. Le temps est un ennemi dont on n’épuise pas la patience.

 

On découvre avec « Rêves d’acier » la suite des aventures de notre compagnie de mercenaires favorite que l’on retrouve exactement là où on l’avait laissée, à savoir embourbée dans le conflit opposant la ville de Taglios aux Maîtres d’Ombre. Imaginez en plus de cela le retour de vieux ennemis qui n’ont pas dit leurs derniers mots, la menace représentée par une obscure secte locale n’attendant que l’avènement de leur impitoyable déesse, les ambitions très éloignées des nombreux acteurs impliqués dans la querelle…, et vous aurez une petite idée du bourbier dans lequel se sont enlisés les membres de la Compagnie qui n’est, à ce stade, plus que l’ombre d’elle-même. Si le tome précédent offrait un total dépaysement par rapport aux autres romans, le lecteur se retrouve ici en terrain connu puisque l’action se cantonne essentiellement à la ville de Taglios où ses alentours directs. Même décor donc, et pourtant ce cinquième volume se distingue indéniablement des précédents.

C’est du côté de la narration qu’il faut cette fois chercher l’originalité puisque pour la première fois depuis les débuts de ces annales ce n’est pas le point de vue de Toubib que nous suivons mais celui d’un autre membre de la Compagnie (et pas des moindre!), celui de Madame. Épouse du Dominateur, maîtresse d’un véritable empire, sorcière déchue, fraîche recrue de la Compagnie, compagne de Toubib… On peut dire que le personnage a fait du chemin depuis le début de la série et c’est donc avec beaucoup de plaisir que l’on en découvre davantage sur ce personnage fascinant qui reste, à mon sens, le plus réussi de l’auteur. L’intrigue quant à elle est aussi soignée que dans les précédents volumes, aussi si l’on avance finalement peu (voire pas du tout) dans la recherche des origines de la Compagnie, jamais la lassitude ne s’empare du lecteur qui découvre de nouveaux personnages et de nouveaux enjeux.

 

Du très bon cru que ce cinquième tome, peut-être même le meilleur jusqu’à présent.

Voir aussi : Tome 1 ; Tome 2 ; Tome 3 ; Tome 4 ; Tome 6 ; Tome 7 ; Tome 8 ; Tome 9 ; Tome 10 ; Tome 11 ; Tome 12 ; Tome 13

Autres critiques : Apophis (Le culte d’Apophis) ; Jean-Philippe Brun (L’ours inculte)

Publicités

Publié le 11 octobre 2014, dans Fantasy, et tagué , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :