Saga, tome 3

Saga 3 Vaughan Staples

Titre : Saga, tome 3
Série : Saga, tome 3
Scénariste : Brian K. Vaughan
Dessinateur : Fiona Staples
Éditeur : Urban Comics (Indies)
Date de publication : 2014 (avril)

Synopsis : Depuis la mort de son père, Marko peine à recouvrer l’ardeur qui l’animait jusqu’alors. Klara, inquiète pour l’avenir de son fils et de sa nouvelle petite famille, prend donc les rênes de la situation. Une bravoure dont ils auront tous besoin sur Quietus, la planète où vit reclus le romancier D. Oswald Heist. De leur côté, le Testament et Gwendolyne, stimulés par leur désir de vengeance, poursuivent leur traque assidue du couple.

Note 4.5

Tous les bons contes pour enfants se ressemblent : une jeune créature enfreint les règles, vit une incroyable aventure, puis rentre chez elle en ayant appris que les susdites règles ne sont pas là pour rien. Bien sûr, le vrai message pour le lecteur attentif est qu’il faut enfreindre les règles aussi souvent que possible, car qui diable ne voudrait jamais vivre d’aventures ?

Un petit tour dans la galaxie à bord d’un vaisseau spatial végétal ça vous tente ? Car c’est justement ce que nous proposent Brian K. Vaughan et Fiona Staples avec ce troisième tome de « Saga », série qui rencontre depuis peu un incroyable succès outre-atlantique. Et on comprend pourquoi ! Que ce soit au niveau du scénario, des dessins ou encore des personnages, tout est magnifiquement agencé pour offrir au lecteur un récit passionnant dans lequel on se plonge avec bonheur. Comme dans les volumes précédents, l’histoire nous est dévoilée par Hazel, enfant née de l’union de deux soldats issus de planètes ennemies : Alana, belle jeune femme dotée comme le reste de son peuple d’une paire d’ailes, et Marko, pourvu pour sa part de cornes de bélier. Pourchassés par leurs camps respectifs, nos deux tourtereaux et leur progéniture voguent depuis la naissance de l’enfant de planète en planète, désespérant de trouver un refuge pour élever leur fille en paix. La bonne nouvelle, c’est qu’ils sont accompagnés d’une équipe de choc composée entre autre d’une baby-sister fantôme et d’une belle-mère particulièrement remontée. La mauvaise, c’est que leur nation a lancé à leur trousse les meilleurs de leurs chasseurs, et que l’une d’elle s’avère justement être l’ex petite-amie de Marko, laissée en plan après sa rencontre avec Alana. Autant dire que les retrouvailles promettent d’être mouvementées…

Saga tome 3 planche 1

Vous l’avez compris, Vaughan ne fait pas dans la simplicité en ce qui concerne le scénario, et cela fonctionne ! On se prend aussitôt d’affection pour ce couple maudit, qu’il s’agisse d’Alana dont le fort caractère en fait une femme forte mais aussi pleine d’humour, ou de Marko, près à lutter jusqu’au bout pour protéger sa famille. Les personnages gravitant autour de ces deux protagonistes ne sont toutefois pas en reste. Vaughan nous offre encore une fois un excellent casting et parvient à rendre chacun de ses personnages uniques et attachants, quelque soit le camp dans lequel ils se trouvent. Comme dans chaque volume, celui-ci est également l’occasion d’introduire de nouvelles têtes qui semblent elles aussi fort prometteuses, qu’il s’agisse du cyclope écrivain bien plus sage qu’il n’y paraît, ou encore de ce couple de reporters gays qui entreprend de remonter la piste de nos deux héros. En ce qui concerne les graphismes, on ne peut qu’être bluffé par la beauté et le réalisme des créations de Fiona Staples qui donne vie à un univers foisonnant, peuplé d’êtres plus bizarres et originaux les uns que les autres. Les répliques incisives et bourrées d’humour que s’échangent les personnages font pour leur part toujours mouche et participent à rendre cette lecture plus divertissante encore. En ce qui concerne l’intrigue, ce tome ci fait davantage figure de transition, notre couple maudit tout comme les assassins lancés à leur trousse profitant pour une fois d’une brève période d’accalmie. Le calme avant la tempête, serait-on tenté de pensé.

SAGA_01.pdf

Avec ce troisième tome, Vaughan continue à nous surprendre et à nous émerveiller, tant par la richesse de son univers que par la qualité de son intrigue et de ses personnages. C’est avec frustration que l’on referme l’ouvrage tant l’impatience de découvrir la suite de l’histoire se fait grande. Alors à quand le quatrième volume ? !

Voir aussi : Tome 1 ; Tome 2 ; Tome 4

Autres critiques : Dionysos (Le Bibliocosme), FannyPoison (ComicsPourNoob), Kameyoko (Fant’Asie), Yaneck Chareyre (Chroniques de l’Invisible) et Yvan Tilleul (Sin City)

Advertisements

Publié le 16 août 2014, dans Science-Fiction, et tagué , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :