Les Salauds Gentilshommes, tome 2 : Des horizons rouge sang

les-salauds-gentilshommes-2[1]

Titre : Des horizons rouge sang
Cycle : Les Salauds Gentilshommes, tome 2
Auteur : Scott Lynch
Éditeur : Bragelonne
Date de publication : 2008

Synopsis : Locke Lamora, l’ancienne Ronce de Camorr, et son comparse Jean Tannen ont fui leur cité natale. Ils ont embarqué à bord d’un navire et gagné la cité-État de Tal Verrar, où ils prévoient bientôt de réaliser leur forfait le plus spectaculaire : s’attaquer à L’Aiguille du péché, une maison de jeu réservée à l’élite et voler son incommensurable trésor. Il n’existe qu’une façon de s’approprier l’argent de cet établissement: le gagner aux divers jeux qu’il propose à ses clients. Un domaine que Locke et Jean croient connaître sur le bout des doigts. Mais, une fois encore, les deux compères se retrouvent embringués dans des aventures imprévues… et devront se frotter à la flotte pirate de la redoutable capitaine Zamira Drakasha. Une véritable sinécure pour des voleurs qui ne distinguent pas bâbord de tribord ! Et pendant ce temps, les Mages Esclaves fomentent leur revanche contre celui qui les a humiliés et croit avoir échappé à leur châtiment: un certain Locke Lamora.

big_5

Ce navire est désormais notre seul univers et je le ramène au port seulement quand son ventre est trop lourd pour chasser. Je vais où je veux. Je ne donne pas de rendez-vous. Je n’ai pas de frontières à garder. A terre, quel roi peut se vanter d’être aussi libre que le capitaine d’un navire ? La mer de Cuivre nous nourrit. Quand je suis pressée, elle me fournit du vent. Quand j’ai besoin d’or, elle me fournit des galions. Seuls les imbéciles meurent pour des lignes tracées sur une carte. Mais personne de trace de frontières sur mon navire.

Après un premier tome particulièrement remarquable Scott Lynch remet le couvert avec « Des horizons rouge sang », second volume de la trilogie des « Salauds Gentilshommes ». On y retrouve Locke Lamora ainsi que son compagnon Jean Tannen dont on suit les aventures après leur départ précipité de Camorr. Encore une fois nos deux héros se retrouvent mêlés à des affaires qui ne les regardent pas et celles-ci les entraîneront cette fois beaucoup plus loin… Si vous vous inquiétiez de savoir si ce deuxième tome allait être à la hauteur du premier, tranquillisez-vous. Scott Lynch continue de nous éblouir de son talent et nous offre un roman formidable que l’on ne peut que dévorer avec avidité. Tout ce qui avait fait le charme des « Mensonges de Locke Lamora » est là : une écriture très fluide qui plonge aussitôt le lecteur dans l’ambiance, des personnages hauts-en-couleur, de l’humour, de la gouaille, de l’aventure, une intrigue complexe et ambitieuse… Tout ce qu’il faut pour faire un très grand roman.

En ce qui concerne l’univers de l’auteur, nous avons là aussi droit à un festival. Les nostalgiques de la splendide Camorr dans laquelle se déroulait l’essentiel de l’action du premier tome devraient ainsi vite se consoler. Tal Verrar, ville du jeu sous toutes ses formes, l’imprenable forteresse de Mon Magisteria, le repaire pirate de Port-Prodigue… le moins que l’on puisse dire c’est que Scott Lynch nous fait voyager et rêver dans ce second volume. Difficile de ne pas être admiratif devant l’imagination et la créativité de l’auteur tant le roman fourmillent d’idées plus brillantes et plus originales les unes que les autres. L’auteur dévoile également ici une autre facette de son talent en offrant au lecteur des scènes d’action à couper le souffle, à commencer par les nombreuses batailles en mer par lesquelles on ne peut que se laisser embarquer. Il ne me reste plus qu’à attendre avec beaucoup d’impatience le troisième volume de la série qui sera, je n’en doute pas, à la hauteur des deux autres.

De la très grande fantasy et un auteur décidément exceptionnel qui aura également eu le mérite d’inspirer et d’influencer un grand nombre de jeunes auteurs de fantasy, qu’il s’agisse de Jean-Philippe Jaworski (« Gagner la guerre »), Cédric Ferrand (« Wastburg ») ou encore Sam Sykes (« La porte des éons »). La sortie du troisième volume de la série est d’ores et déjà annoncée en France pour 2014, et inutile de vous dire que je serai parmi les premiers à me ruer à l’assaut de cette nouvelle petite pépite de fantasy.

Voir aussi : Tome 1 ; Tome 3

Autres critiques : Chiwi (Les Balades livresques de Chiwi) ; Herbefol (L’Affaire Herbefol) ; Lutin82 (Albédo – Univers Imaginaires)

Publicités

Publié le 2 octobre 2013, dans Fantasy, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Je suis passée à côté de tout cela, moi ?? Fou… faut vraiment que j’essaie de m’accrocher au bastingage et que ne saute pas à l’eau en cours de route… 😉

  1. Pingback: Des horizons rouge sang – Scott Lynch – Albédo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :