Gueule de Truie

CVT_Gueule-de-Truie_8412[1]

Titre : Gueule de truie
Auteur : Justine Niogret
Éditeur : Critic
Date de publication : 2013

Synopsis : Gueule de Truie est un inquisiteur, envoyé en mission par les Pères de l’Église après l’apocalypse. Ces gens sont persuadés que la fin des temps a été envoyée par Dieu lui-même, et que la Terre est morte. Leur but? Détruire le peu qui reste afin de, une bonne fois pour toutes, tourner la page de l’humanité. A leur service, Gueule de Truie, caché derrière le masque qui lui donne son nom, trouve les poches de résistance et les détruit les unes après les autres. Un jour, pourtant, il croise la route d’une fille qui porte une boîte étrange, pleine de… pleine de quoi, d’abord? Et pourquoi parle-t-elle si peu? Où va-t-elle, et pourquoi prend-elle le risque de parcourir ce monde mort?

big_3.5

La fille est assise par terre, les deux mains au sol, le bas du visage brouillé de sang. Gueule de Truie lui tend la main et comprend, et ce qu’il cherchait lui, et ce que doit entendre la fille.
-Je ne voulais pas être le seul à avoir mal.
La fille lève les yeux sur lui. Elle le regarde d’en dessous, entre ses cheveux. Il lui tend toujours la main. Un peu de sang coule encore de son nez à elle, qui tombe sur son menton. La fille bouge les lèvres, les ouvre. Les referme. Elle semble hésiter.
-Je ne voulais pas être seul, fait encore Gueule de Truie.
Elle secoue la tête. Plus pour reprendre ses esprits que pour dire non, il le sent. Il se force à ne rien ressentir quand la paume de la fille se pose dans la sienne. Il se force et n’y parvient pas.

Après « Chien du heaume » et « Mordre le bouclier », voilà enfin le dernier roman en date de Justine Niogret, qui nous a entre temps gratifié de quelques nouvelles et qui est parvenue en quelques années à peine à occuper une place de choix dans l’univers des littératures de l’imaginaire, à commencer par la fantasy. Avec « Gueule de Truie », l’auteur change légèrement de registre et nous offre un roman post-apocalyptique dans lequel la quasi totalité de notre monde a disparu depuis le Flache, catastrophe planétaire dont on ignore exactement la teneur mais que certains des survivants interprètent comme une intervention divine visant à détruire et purifier le monde. Des années après le cataclysme, alors que ces fanatiques ont mis en place une organisation visant à traquer et tuer tous les derniers humains encore en vie afin d’achever le travail de Dieu, un de leur fidèle disciple va pourtant changer la donne en liant son destin à celui d’une étrange jeune fille portant une mystérieuse boite…

On retrouve sans mal ici la patte de Justine Niogret qui dispose décidément d’un rare talent pour dépeindre des univers sordides et violents auxquels il est difficile de rester indifférent. C’est avec un certain sentiment d’angoisse que le lecteur évolue dans ce monde en ruine où les rares survivants en sont quasiment réduits à l’état de bêtes sauvages et où même les protagonistes effraient par leur dureté et la haine qu’ils portent en eux. Certaines scènes sont stupéfiantes de noirceur et de violence, et pourtant, comme toujours chez Justine Niogret, derrière toute cette crasse se cache quelque chose d’infiniment beau et touchant. Malgré la relative brièveté du roman celui-ci recèle ainsi une grande profondeur que je n’ai, je l’avoue, pas toujours réussi à pleinement saisir mais qui m’a malgré tout bouleversé à de nombreuses reprises. La plume très crue et pourtant pleine de poésie de l’auteur y est évidemment pour beaucoup et c’est a regret que l’on referme ce roman coup de poing par lequel il est aisé de se laisser prendre des heures durant.

Avec « Gueule de Truie » Justine Niogret nous démontre à nouveau toute l’étendue de son talent et, si le roman en rebutera sûrement plus d’un par son étrangeté et sa crudité, force est de reconnaître qu’on ne lit pas d’ouvrages aussi troublants ni aussi poignants tous les jours.

Autres critiques : Dionysos (Le Bibliocosme) ; Vil Faquin (La Faquinade)

Publicités

Publié le 1 août 2013, dans Science-Fiction, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :